Pierre Bompard

(Français 1890 - 1962)
Pierre Bompard (1890-1962( artiste peintre

 

 Pierre Bompard est un peintre, graveur, illustrateur, fresquiste, aquarelliste et lithographe français né en 1890 à Verdun.

Formation et premières années

C'est à l'académie Jullian que Pierre Bompard s'initie à la peinture.Il y rencontre entre autres Georges Braque, Dunoyer de Segonzac, et Legueult.

 Il réussit ensuite le concours d'entrée à l'Ecole nationale des Beaux-Arts de Paris et, au cours de ses études, s'oriente vers un réalisme sobre et très structuré.

Bompard expose ses premières toiles en 1911 au Salon des Indépendants. 

L'entre-deux guerres

Après la première guerre mondiale, Bompard recommence à peindre et expose en 1924 au salon des Tuileries.

Il est vite reconnu comme un des peintres d'avenir de la Jeune Peinture française, cette mouvance  qui se démarquait par sa fantaisie et sa liberté des peintres du Retour à l'Ordre . Aux côtés de Yves Alix, Georges Rouault, Maurice Asselin ou Boussingault, il est diffusé et exposé par le marchand d'art renommé Paul Guillaume. Il installe son atelier dans le 15eme arrondissement de Paris, 6 rue de la Saïda.

Sa notoriété ne cesse de grandir et lui obtient de nombreuses commandes de grandes décorations murales.

L'hôtel Lutetia lui commande pour ses salons des décorations sur le thème de la mer et des navires.

En 1938, Bompard décore la rotonde du Collège de France de deux allégories de la Physique et de la Chimie..

Il expose au salon d'Automne dont il devient membre du comité.

La Bretagne et la mer.

Passionné par la mer, son ascendance lorraine ne l'empêche pas de choisir la Bretagne comme seconde patrie. Il peint la mer et les marins et ses scènes de vie maritime lui forgent une réputation appréciable. Il s'installe quelque temps à Carnac. Ses paysages bretons prouvent l'attachement qu'il éprouve pour cette région.  

Il est nommé peintre officiel de la marine en  1936. 

 Bompard a été choisi pour décorer le grand salon de la préfecture du Morbihan, à Vannes. Il choisit de représenter la chapelle Saint-Fiacre du Faouët, le passage de Saint-Armel et le château de Josselin.

Gauguin et les Marquises

En 1957, Pierre Bompard part pour un séjour de onze mois en Polynésie française. Il est frappé par l'état d'abandon dans lequel se trouve la tombe de Gauguin  et propose au gouverneur de Polynésie de la restaurer. Bompard edifie alors à ses frais un monument funéraire en pierres volcaniques rouges et noires que l'on peut toujours voir dans le cimetierre de Hiva Oa.

Bompard rapporte de ce séjour de nombreuses oeuvres, dont beaucoup d'aquarelles.

Le style de Pierre Bompard

Pierre Bompard a été marqué par sa rencontre, à l'académie Jullian, de Georges Braque. Toutes ses oeuvres ne portent pas l'empreinte du cubisme, car Bompard a su évoluer avec son époque..

Mais elles possédent toutes une grande rigueur dans la composition, une palette sobre mise au service du dessein du peintre.

Ses paysages notamment, ses scenes de la campagne ou de la vie des marins sont traitées avec une grande attention aux masses et aux volumes, et mis en valeur avec des coloris sourds.

Son oeuvre décorative est plus exubérante, mais toujours très architecturée.

Ce sont dans ses oeuvres en mer, peintes durant ses engagements comme peintre de la marine que Bompard développe une tout autre facette, avec des coloris très gais, des aquarelles lumineuses où il se laisse porter par la blancheur du papier comme source de lumière.,

 

Bompard meurt à Paris en 1962 . Il repose à VERDUN  

 

Sources: la photographie du peintre vient du site ArtCult