Suzanne Tourte

(française 1904-1979)

Suzanne Tourte est une artiste peintre, graveur, médailleur,fresquiste, lithographe et illustratrice française née en 1904. Elle fut également une excellente musicienne ( chant).

Formation

Suzanne Tourte a vu le jour en Champagne, à Cormontreuil, mais elle a passé une partie de son enfance à Paris, pour fuir la guerre qui ravageait son pays natal. Une fois la guerre finie, elle suit les cours des Beaux-Arts de Reims, tout en continuant des études musicales au Conservatoire de la Ville. Elle choisit la peinture comme métier et revient à Paris pour continuer ses études. Elle termine avec brio les Arts Décoratifs, puis les Beaux-Arts, dans la classe du peintre Simon. Elle se lie d'amitié avec Yves Brayer, Humblot et Despierre. 

Les voyages

Suzanne Tourte commence sa carrière en tant que peintre de paysages et fait de nombreux voyages d'étude , le premier en Allemagne. Elle peint déjà avec un style très personnel, plein de vigueur, mais reste fidéle au réalisme.

En 1932, Suzanne Tourte reçoit le prix de la fondation Florence-Blumenthal, qui est constitué par une bourse de voyage en Tchécoslovaquie. L'artiste expose ensuite à Prague, dans les locaux de l'Institut Français Ernest Denis, les lithographies, aquarelles, dessins et toiles de son séjour en Slovaquie,.

En 1938, elle est invitée par le Directeur de la Propagande artistique polonaise à venir séjourner en Pologne. Elle expose à Varsovie le résultat de son voyage.

Les enroulements

En 1940, Suzanne Tourte a une importante exposition personnelle à la galerie Wildenstein. Elle change de signature. Elle fait figurer un X avant son nom, le X étant l'initiale de son ami Xavier, dont elle conserve ainsi le souvenir.

Elle utilise une palette très vive, cernant ses sujets d'épais traits de couleur. C'est le début d'une importante évolution stylistique Les figures sont cerclées de courbes dans un premier temps, puis Tourte évolue et continue ces courbes en les enroulant sur elles-mêmes
En 1946 ,elle décore à fresque  la chapelle de Notre-Dame de Tous Pouvoirs, à Langogne ( Lozère).

Le géométrisme

Dans les années 50, cette mise en valeur du sujet par les courbes la mène à une figuration plus géométrique, marquée par la ligne droite. Tourte  s'éloigne de plus en plus de la reprèsentation fidèle du réel et traite le sujet en se servant d'angles aigus et de plans géométrique.

Elle expose régulièrement aux différents salons, que ce soit le Salon d'Automne ou le Salon des Indépendants, ainsi que le Salon de la peinture à l'eau ou le Salon des peintres graveurs français. Elle acquiert une renommée internationale grace à des expositions particulières ( Amsterdam en 1952, etc)

La péridode sereine

Vers 1954, elle revient à une manière stylistique plus proche du réel, avec une palette plus sobre, que l'on a qualifiée de sereine. Elle expose alors au Salon de la Marine (1955) , à Reims et à Troyes et renforce sa notoriété sur le plan international avec le succès de son exposition personnelle à Bruxelles (1958). 
Elles est faite chevalier de la Légion d'Honneur et reçoit la médaille d'argent de la Ville de Paris (1960).

 

 

Suzanne Tourte meurt dans le dénuement à Argenteuil le 18 avril 1979. Elle est enterrée dans le cimetière de sa ville natale, qui a pris en charge les frais de l'enterrement.

​En 1980, est organisée une exposition en hommage à son oeuvre dans les Galeries Nationales du Grand Palais.

 

Ses oeuvres sont conservées dans les collections publiques, notamment au Musée d'art moderne de la ville de Paris, Musée du Petit Palais et au Musée Carnavalet, ainsi qu'aux musées de Boston, de New York (MET), de Prague et de Varsovie.

 

Bibliographie:

Atelier Suzanne Tourte, catalogue par Yves-Marie le Roux, 1985

Suzanne Tourte peintre et graveur, par elle-même, 1953

Suzanne Tourte, par Xavier de Gaulle, 1952

Suzanne Tourte, peintre et graveur, par Marcel Arland, 1945

La Champagne et ses peintres, Suzanne Tourte, peintre et graveur, par André Boisseau, Pomez,

 

Illustration

L'autoportrait de Suzanne Tourte, peint en 1950, a été posté sur internet par le blog Figuration Féminine