L'art naïf apparaît comme courant artistique reconnu en tant que tel  à la fin du XIXème, avec Le Douanier Rousseau en peinture et le Facteur Cheval en sculpture. 

Cette démarche artistique consiste à ignorer toutes les règles techniques de l'art officiel: d'ailleurs peu de peintres de l'art naif ont fait des études d'art.

Etre un artiste naïf , c'est peindre comme on respire. 

La reconnaissance de l'art naïf, grâce à la passion de collectionneurs comme Dina Vierny et d'artistes comme Jean Dubuffet ou Yankel, a conduit à la création de musées qui lui sont dédiés. Parmi les plus connus, on peut citer La Halle Saint Pierre à Paris ou les musées d'Art Naïf de Vicq ou de Noyers-sur-Serein.

L'art naïf, qu'on l'apprécie ou qu'il nous irrite, ne laisse jamais indifférent. Il fait bien souvent résonner des échos primitifs ou enfantins chez nous.
Voici une sélection d'oeuvres, du paysage au sujet animalier.