Plasticien

Où l'on apprend toute la valeur de la plastique

Furetante : Allo ! Pragmatique? Deux jours que je n’ai pas de tes nouvelles… tu es en train de tout louper: je voulais te raconter mes récents achats. Tu sais, j’ai trouvé un tableau…

Pragmatique l’interrompt : Au secours, Furetante ! Je n’ose plus sortir de chez moi.

Furetante : Pourquoi ça ?

Pragmatique : J’ai trop honte…Je voudrais être six pieds sous terre.

Furetante : Qu’est ce qui s’est passé ?

Pragmatique : J’étais à un diner-cocktail, tu sais, le genre « coq-etelle »: mettons-nous en avant pour impressionner la basse-cour…Et je me suis tapé la honte de ma vie !

Furetante : Tu exagères toujours ! Ca ne peut pas être si grave…

Pragmatique : Tu vas vite changer d’avis. J’avais repéré un homme tout à fait séduisant : jolis yeux, joli brushing, joli tout. Je lui fonce dessus et j’engage subtilement la conversation en lui demandant ce qu’il fait dans la vie.

- Je suis plasticien, me répond-t-il, visiblement très fier.

- Oh, fantastique ! J’ai justement besoin des conseils d’un expert !

Je me tourne de profil, je lève le menton en minaudant un peu :
- Je pensais me faire retoucher le nez. Il est parfait, bien sur, mais son arête pourrait être plus audacieuse, vous ne pensez pas ?

Je le vois qui lève un sourcil interrogateur et j’enchaine :
- Sur internet, j’ai trouvé des sites sur la chirurgie plastique mais je préfèrerais avoir votre avis puisque le destin nous a réunis ce soir.

Il me regarde d’un air embarrassé:
- Vous n’y êtes pas du tout: je ne suis pas plasticien au sens de la chirurgie esthétique…

Mon cerveau se met tourner à toute vitesse en mode alerte rouge. Quelle gaffe ai-je bien pu commettre? Il faut à tout prix que je me rattrape. Plasticien, plasticien, qu’est ce que ça peut bien être comme métier ? Tout d’un coup, j’ai un flash :
- Ah, ça y est, je sais ! Vous produisez du plastique ! Ca doit rapporter…mais comment allez-vous faire quand il n’y aura plus de pétrole ?

La consternation se peint sur son visage et il me répond :
- Du plastique, mais qu’est ce que c’est que cette histoire ?! Je suis un artiste. Un artiste plasticien. Je crée, moi. Les arts plastiques, vous connaissez ?

Furetante : Ah oui, effectivement, c’est grave.

Pragmatique : Tu ne m’aides pas vraiment là…

Furetante : J’ai une idée : si tu lui envoyais un bouquet de fleurs en plastique pour t’excuser ?