Polémique canine

 Où l'on apprend que la taille ne fait pas tout.

Furetante : Il y a eu un débat de taille aujourd’hui en salle des ventes.

Pragmatique : Ah oui ? Laisse moi deviner…c’était de la politique ? de la philosophie peut-être ? Ah, ça y est, je sais : la démocratie en Ukraine !

Furetante :  Mais non, enfin. La taille, la vraie, en centimètres comme une taille mannequin. Sauf que ce n’était pas d'un mannequin dont on parlait, c’était d’un chien.

Pragmatique : J’aime bien les chiens. Quel genre de chien ?

Furetante : Justement, c’était là tout le problème...La vente des tableaux se poursuivait depuis déjà vingt minutes quand arrive une huile sur toile représentant un amour de petit chien: il l’avait l’air coquin et rigolard, vous regardant du coin de son œil humide...

Le commissaire priseur, un petit homme sec et musclé qui fait penser à un Jack Russel, annonce sans fioritures :
- Et maintenant nous vendons : un chien !

Le crieur, dont le visage bien rond, la chevelure en désordre et les gestes amènes évoquent plutôt un berger briard, s’écrie :
- Mais Maître, on ne peut pas annoncer simplement « un chien » ! « Un chien », servi comme celà,  tout seul, ce n’est pas vendeur, il faut au moins donner sa race. Je suis sur qu’il y a des collectionneurs spécialisés dans la salle. Alors, qu’avons-nous là ? Déjà c’est un tout petit chien. Voyons, de quelle race peut-il bien être? Je sais ! Regardez-moi ce beau... caniche ! Vous mesdames, vous aimez les caniches! Il n’est pas magnifique ?

Le commissaire priseur rétorque :
- Mais tu n’y connais rien ! Ca, un caniche, pas du tout ! Il est petit, ça c’est sur, mais beaucoup plus qu’un caniche : c’est un chihuahua !

La salle rigole et commence à prendre des paris. Les avis fusent de toute part.

Le crieur sent qu’il est en train de perdre l’attention de la salle. Et une salle dont l’attention flotte, ca n’achète pas !
Il a soudain une illumination et tonne :

- Maître, ça y est!! J’ai trouvé!

Et ménageant son effet, il annonce, d'un ton péremptoire :

- C’est un ... Saint Bernard !


Bichon et sa maîtresse de Louis Touchagues