Henry-Maurice D'Anty

(Français 1910 - 1998)

Né le 8 septembre 1910, à Belleville(Paris), France

il est un peintre qui rend heureux les murs d'une maison, c'est bien Henry d'Anty dont l’œuvre peut se résumer par un maître mot. Et ce mot est fête ! Qu'il traite de marchands des quatre saisons, de clowns, de nature mortes, de réjouissances champêtres, de scènes de vie rurales, les couleurs de d'Anty avec ses rouges puissants et ses ocres vibrants font chanter les motifs de la toile. Ceux-ci sont groupés en masses fortement organisées, traités en larges empâtements et liés par des noirs subtils qui semblent enchâsser, à la fois la lumière et le mouvement, pris comme un instantané.
Henry d'Anty a toujours été peintre et sa vocation devait amener immanquablement ce Parisien à Montmartre, où il a occupé un des ateliers de Picasso.

En premier lieu orienté vers des études de commerce, il suivra les cours de beaux arts dispensés par l’académie de la Grande Chaumière.
Il s’adonnera par la suite pleinement à son travail d’artiste en développant un style qui lui vaudra la reconnaissance de ses pairs. Membre de l’école de Paris, il expose de très nombreuses fois au salon Des Peintres Témoins De Leur Temps. Peintre figuratif, il retranscrit sur ses toiles de nombreux paysages et scènes de vies. Sa peinture envisage les volumes par des formes géométriques, développées en de larges touches aux couleurs chaudes. L’œuvre d’Henry d’Anty laissera tout au long de sa carrière libre cours à un style expressionniste et incisif. Le travail jouissif de la matière permet de faire éclore à la surface de la toile une planéité de l’image tantôt en cernant les volumes de noir, tantôt en laissant libre la répartition de la couleur.