Charles de Saint-Aubin

(1786 1721)
Charles-Germain de Saint-Aubin dessiné par son frère Augustin.

Charles-Germain de Saint-Aubin est un artiste peintre, lithographe, décorateur, aquarelliste, peintre de fleurs et graveur né en 1721.

Ses parents pratiquaient la profession de brodeur et son père Gabriel-Germain de Saint-Sabin exerçait la charge de brodeur du Roy qu’il transmit à son fils.

Charles-Germain est l’aîné  d’une fratrie  de sept enfants dont trois embrassèrent aussi l’état de peintre : Gabriel-Jacques, Augustin et Louis-Michel. La famille était très unie et les frères dessinaient ensemble, gravant leurs œuvres réciproques. Il existe un recueil de 200 dessins, intitulé "Dessins des Saint-Aubin" qui fut réalisé  collectivement par Charles-Germain Saint-Aubin, ses filles, et ses six frères et soeurs (Gabriel-Jacques, Catherine-Louise, Louis-Michel, Athanase, Augustin, Agathe) et dont le frontispice, dessiné par Charles-Germain, figure dans les collections de Louvre.

Une des belles-sœurs de Charles-Germain écrivait des romans gothiques et les sujets de ses romans fournirent aux quatre frères des sujets d’illustration.

Charles-Germain utilisait son talent de dessinateur pour réaliser des projets de broderie. Son excellence dans le domaine du dessin lui valut de recevoir le titre de dessinateur du Roy en broderies et dentelles. Dans le cadre de sa charge , Charles-Germain conçut, dessina et publia deux recueils de « chiffres »,  initiales entrelaçées brodées sur le linge des familles de qualité.

Charles de Saint-Sabin excellait aussi dans l’art de reproduire les fleurs et ses qualités furent remarquées par la marquise de Pompadour, qui fit appel à lui à la fois pour lui fournir des projets de broderie mais aussi comme l'équivalent de nos décorateurs modernes. Les décors floraux associés au goût de la marquise et qui ornent ses vêtements et son meuble furent en grande partie dus à l’inspiration de Charles-Germain.

En 1770, après un voyage en Flandres où il visita les grandes manufactures de dentelles, il écrivit et illustra un traité sur l’art de broder qu’il offrit à l’Académie royale des Sciences. Les planches qui illustrent l‘ouvrage furent dessinées par lui et gravées par son frère Augustin.

Doté à la fois d'humour et d'imagination, il réalisa de nombreuses caricatures et illustrations fantastiques, qu'il publia en recueil gravé. On peut citer ainsi le Livre des caricatures tant bonnes que mauvaises (Waddesdon Manor) ou les Essais de papilloneries  humaines vers 1746-1748.

Ses œuvres figurent dans les collections nationales , en particulier au département des arts graphiques du Musée du Louvre.

Charles-Germain est mort en 1786. 

 

Portrait: Charles de Saint-Aubin par son frère Augustin, Collections de l'Institut néerlandais (wikipédia)