Nancy Sharp

(anglaise 1909-2001)

Nancy Sharp est une artiste peintre, aquarelliste, graveur et illustratrice anglaise née en 1909.

Elle figure aussi parfois dans les manuels d’histoire de l’art ou d’histoire de la littérature en tant que Nancy Culliford Sharp, Nancy Coldstream ou Nancy Spender.

Les jeunes années

Nancy Sharp a passé son enfance à Truro, en Cornouailles. Son père était médecin et elle a reçu l’éducation traditionnelle de son milieu, au Cheltenham Ladies' College.
Très indépendante d’esprit, elle s’y fait remarquer autant pour son caractère rebelle que pour son talent pour la peinture.

La naissance d’un style

Elle décide de devenir peintre et étudie à la Chelsea School of Art . Puis elle rentre à la Slade School of Fine Art, dont elle suit les cours entre 1928 and 1931. Elle y développe les solides bases qui allaient toujours caractériser sa manière de peindre : un style très personnel, sans aucune influence des modes stylistiques ou des manières de ses contemporains, une prédilection pour les portraits et les natures mortes, avec quelques incursions dans le paysage.
Nancy Sharp peint la vie qui l’entoure, laissant deviner les émotions et les bouleversements qu’elle traverse de manière subtile, toute en demi-teintes et sous-entendus.

Les premiers contacts avec le monde

Elle se marie avec le peintre William Coldstream, étudiant à Slade comme elle. Les deux artistes participent à la vie artistique stimulante qui caractérise l’Angleterre de l’immédiat après-guerre. Tout en élevant deux petites filles, Nancy continue à peindre sans relache.

Durant l’entre-deux guerres, Nancy Sharp expose régulièrement (London Group et Royal Academy), mais ce sont toujours des expositions de groupe.
Sa peinture est pour elle le reflet de son intimité, un jardin secret bien séparé du reste de son existence. Pour ces raisons, elle ne recherche pas la lumière de la notoriété et refuse de montrer ses œuvres dans des expositions personnelles.
Les hommes dont elle traverse la vie, ne semblent pas l'avoir particulièrement encouragée à mettre en valeur son œuvre.
Elle est d'ailleurs mieux connue pour sa vie amoureuse que pour la solide et importante œuvre picturale qu’elle a laissé derrière elle.

Les années de passion

Nancy Sharp vit au contact du cercle de Bloomsbury, et des artistes d’Euston Road.

Elle côtoie artistes et musiciens. Elle illustre les couvertures de deux œuvres de Benjamin Britten. 
Le poète Louis MacNeice tombe éperdument amoureux de Nancy  et, en réponse, elle illustre deux de ses livres : Zoo (1938) et I Crossed The Minch (also 1938), le récit de son voyage aux Iles Hebrides, durant lequel Nancy l’accompagna. 
Il écrit l’un de ses plus beaux poemes Autumn Journal, lorsque Nancy le quitte pour l’explorateur Michael Spender.

En 1939, Nancy Sharp quitte définitivement Coldstream. La guerre vient bouleverser son existence. Elle confie ses deux enfants à sa mère et s’engage comme ambulancière pendant les bombardements de Londres, tandis que Michael Spender s’engage comme pilote dans la RAF. Ils se marient pendant les hostilités et ont un fils, Philip. Nancy continue malgré tout ce tumulte, à peindre.

Une semaine avant la fin des combats, Michael Spender est abattu en plein ciel.

La reconstruction

Nancy Sharp se partage alors entre l’enseignement et la création.
Elle enseigne les arts plastiques dans une école du Sud de Londres,Bromley, puis à Lambeth (the Archbishop Ramsey School), où elle travaille jusqu’en 1977.
Elle continue à exposer régulièrement à la Royal Academy, de 1947 à 1958. lDans le courant des années cinquante, elle rencontre l’historien de l’architecture Sir John Summerson. Elle fait de lui un beau protrait qui témoigne de la profonde relation qui les unit.
En 1979, enfin, une de ses amies, la galeriste Sally Hunter, parvient à la persuader d’exposer ses œuvres. Le succès et la reconnaissance furent immediat.
A l’âge de 87 ans, Nancy Sharp se met à la gravure, et expose ses œuvres.

Nancy Sharp décède en 2001

Ses portraits sont notamment exposés à la National Portrait Gallery et au Sir John Soane's Museum à Londres.

Une grande artiste à redécouvrir.