Aquarelle-PILS Isidore-La rotonde du parc Monceau achat tableau
Technique : 
Support : 
Feuille de carnet à dessin
Dimensions : 
Tableau: 11,2 cm x 18,4 cm
Inscription : 
Dédicacé par P de Pilatsky et daté au dos
Domaines : 
Période : 
580 €
L'œuvre

Etude prise d’après nature en automne au Parc Monceau. Non signée. Cette peuvre d'art provient de l'ancienne collection de Pierre de Pilatsky.

Dans la lueur du petit matin, l'artiste fait contraster le feuillage vert persistant du lierre qui couronne la ruine et court dans les pelouses, avec les feuille jaunies par l’automne des grands acacias du parc.

Qu'en dire ?

Grande simplicité de moyens pour un artiste spécialisé dans les grandes fresques historiques.

Il est intéressant de noter combien Isidore Pils est ancré dans les traditions de la première moitié du XIX ème. Ses ajouts d’aquarelle sont là , en effet, pour noter la couleur, pas la lumière. Il se sert de l’aquarelle comme d’un moyen, aussi utile que le crayon gras qui marque les contours du paysage.

Le culte de la lumière est encore à venir, mais il frémit déjà dans cette petite étude. C’est tout l’intérêt de cette œuvre d'art : elle puise aux racines d’une formation académique tout en annonçant les libertés à venir de l'impressionnisme.

- Une œuvre d'art à cheval entre les deux mondes (l’atelier et la peinture en extérieur) d’un grand maître précurseur de l’impressionnisme sans le savoir.

Ses dernières injonctions ne furent-elles pas de recommander de peindre d’après nature ?

L'artiste

Pils

Isidore

Fils d’un soldat du général Oudinot, Isidore Pils manifesta tôt ses talents. À l’âge de douze ans, il étudie avec Guillaume Lethière pendant quatre ans.

Dès 1840 il se prépare au Prix de Rome qu’il obtient en 1841 dans la catégorie peinture d’histoire avec "Saint Pierre guérissant un boiteux à la porte du Temple". Il s’ensuit un séjour à l’Académie de France à Rome à la villa Médicis, alors dirigée par Ingres.