Pierre Clayette. Huile sur toile. Sous le regard des masques. 1983-1984
Date de création : 
1984
Technique : 
Support : 
Toile
Dimensions : 
Tableau: 61cm x 38 cm (12M). Cadre : 68,5cm x 48cm.
Inscription : 
Signé en bas à gauche
Etat de l'œuvre : 
Excellent. Petits chocs et défauts au cadre.
Domaines : 
820 €
L'œuvre

Sous le regard des masques.

Huile sur toile de Pierre Clayette. Format 12M.

Sous le regard des masques est présenté en accrochage ( cliquer sur la dernière vignette à droite en dessous de l'image principale) au dessus de Amours en cadre marqueté, lithographie du début du XX eme siècle

A Venise, sur le parvis de San Giorgio Maggiore de gigantesques masques contemplent une foule costumée en train de danser.

Ce tableau a été choisi pour illustrer dans notre exposition virtuelle un poème du recueil de Paul Verlaine "Fêtes Galantes".
​VISITEZ NOTRE EXPOSITION sur "Scènes et Fêtes galantes" en CLIQUANT ICI pour accéder au catalogue.

Fantastique.

Surréalisme

Réalisme magique.

 

Qu'en dire ?

Entre 1983 et 1984, Pierre Clayette a entrepris une série de toiles sur le thème du  carnaval de Venise, et qui toutes, représentaient les masques et dominos qui peuplent alors la Sérénissime, contemplés par d'immenses masques.

Cette huile sur toile porte un titre qui résume bien les intentions de Clayette : Sous le regard des masques.

Qui regarde qui ?

Les masques géants semblent dominer la scène sans y faire vraiment attention. Tout juste coulent-ils vers la place un regard de côté , vaguement ironique. Les danseurs, promeneurs et passants ne semblent pas concernés par les immenses figures qui les surplombent. Deux niveaux d'incompréhension, deux niveaux d'indifférence s'agitent, seulement préoccupés d'eux-mêmes.

L'oeuvre de Clayette est, comme le sont souvent ses huiles, protégée par un vernis mat. Cette matité de la toile donne encore plus de profondeur, voire plus d'étrangeté, à la scène inventée par l'artiste. Les coloris crayeux ont un aspect poudreux, comme s'ils avaient été arrachés à un songe fantastique.  

Pourtant, les danseurs qui s'agitent sous les masques sont vêtus de couleurs vives. Lorsqu'on les regarde de près, ils sont plein d'énergie, indéniablement vivants. Pourtant, dès qu'on prend la mesure de l'ensemble du tableau, ils se figent, arrêtés dans leur élan et deviennent fantasmagoriques.

Le regard des masques prend alors un sens second.  Il n'est plus question de comprendre qui regarde qui, mais plutôt de se demander  qui se trouve sous le masque. Quel est le regard qui vient réveiller la scène et lui donner vie ? 

Qui sommes-nous, nous qui regardons ce tableau ?

Et sous quel masque nous cachons-nous?

 

L'artiste

Clayette

Pierre

Pierre Clayette est un artiste peintre, graveur, lithographe, illustrateur, décorateur et scénographe français né en 1930 à Paris.

Après ses études secondaires, il préfère la liberté de la formation à l'Académie Julian, à la reconnaissance officielle qu'apporte le passage par l'Ecole des Beaux-Arts de Paris. Jules Cavaillès, un des maîtres de la réalité poétique, saura stimuler son imagnation.