Article

Où l'on apprend que les apparences peuvent être trompeuses. Pragmatique : Furetante, arrête tout de suite ce petit jeu. Tu m’agaces, tu m’agaces, tu m’agaces ! Furetante : Mais qu’est-ce qui te prend, Pragmatique ? Pragmatique : Cela fait bien vingt minute que je suis là, et tu n’as pas cessé de te regarder dans la glace ! Je ne savais pas que je t’ennuyais à ce point ! Furetante : Mais ce n’est pas ça. Elle prend les deux mains de Pragmatique dans les siennes, d’un geste si brusque que...
Où l'on apprend que les faux peuvent refaire surface Furetante arrive toute fière chez Pragmatique.                                                                 Furetante : Tu ne devineras jamais ce qui m’arrive ! J’ai décidé de la destinée de deux hommes aujourd’hui ! Pragmatique : Quoi ? Furetante : Je suis sérieuse. Ces hommes auraient pu aller en prison...
Où l'on apprend que la moustache n'avait rien à envier à la barbe des hipsters Furetante arrive en pleurs chez Pragmatique. Pragmatique : Qu’est ce qui t’arrives ? Pourquoi pleures-tu ? Qui est mort? Furetante : Il m’a abandonnéeeee… Mon premier amour !! Il a eu le culot de me laisser seule sur cette Terre aride de désolation. Pragamtique : Mon Dieu ! Je ne savais même pas que ton Jules était malade.. Furetante : Mais non ! Pas Jules, Georges !! Georges Mathieu, il a tiré sa dernière révérence. Sans me...
Où l'on apprend qu'il y a parfois des personnes polies dans le RER. Pragmatique arrive chez Furetante. Pragmatique: Je hais le RER ! Tous ces gens entassés qui vous regardent avec une lueur féroce dans les yeux, du genre « je te mets au défi d’entrer dans MON wagon, viens-y que je t’étripe». Elle s’effondre sur le divan. Allez montre-moi tes dernières trouvailles. Furetante commence à sortir deux puis trois puis quatre tableaux. Pragmatique: Mais dis-moi, il y en a combien comme ça ? Ils n’...
Où l'on apprend comment impressionner une salle. Pragmatique: Dis-moi donc, Furetante, à quoi penses-tu encore ? Tu n’as pas mangé un seul de tes macarons préférés ! Furetante: Hmmm ? Pragmatique: Tu es malade ? Furetante: Pire que ça ! Pragmatique: Que s’est-il passé encore ? Furetante: C’était hier, à la salle des ventes. J’étais venue en promeneuse, pour une fois je n’avais rien repéré… Pragmatique: Tu veux me faire croire ça, à moi !? Furetante:  Bon d’accord, il y avait bien ce...
Où l'on apprend que l'artiste contemporain est toujours vivant ! Pragmatique : Furetante, je vais avoir besoin de tes lumières…Quelle est la différence entre art moderne et art contemporain ? Furetante : Ouh lala, terrain glissant ! Personne n’est d’accord sur le sujet alors chacun s’est concocté  sa propre définition, comme ça pas de jaloux ! Pragmatique : Ça ne m’avance pas…comment faire la différence ? Furetante : Par exemple, Christie´s a décidé que les œuvres produites entre...
Furetante et Pragmatique savourent un moment de détente autour d'une tasse de thé. Pragmatique: Au fait, Furetante, tu as des nouvelles de Jean-François? Furetante: Non, ça fait un moment d’ailleurs mais il est possible que j'ai vexé le brave homme...La dernière fois que j’ai discuté avec lui, j'ai été prise d'un fou rire inextinguible, tu sais, le genre hyène ayant inhalé du gaz hilarant...et je crois qu'il n'a pas apprécié. Pragmatique: Qu'est ce qu’il y avait de si drôle? Furetante: En fait...
Où l'on apprend que goûts échangés font radieuse journée. Furetante: Regarde, Pragmatique, cette ravissante Composition abstraite que je n’ai PAS achetée. Il n’est pas splendide, ce tableau? Pragmatique:  Attends, attends, tu ne l’as pas acheté ?... Mais alors qu’est ce qu’il fait là ?  Furetante: Non, je ne l’ai pas acheté et c’est bien pour ça qu’il est sublime! Pragmatique: Tu ne l’as as volé quand même ? Furetante: Volé ? Mais non !! Je l’ai payé mais en sous-...
Quand on apprend à parer les incidents techniques grâce à l'humour Pragmatique : Furetante ! Furetante !! Ma parole, tu rêves ou quoi ? Ton thé est limite en train de se répandre sur tes genoux. Tu risques la brûlure au 3ème degré et en plus tu souris ?  Qu’est ce qu’il y a de si drôle? Furetante : Je repensais à cette vente aux enchères… Pragmatique : Ca m’aurait étonné qu’il s’agisse d’autre chose que d’une vente ! Furetante : Pas n’importe quelle vente, une vente de Bandes...
Où l'on apprend que tout croûtologisme a son Croûtien, quand ce n'est pas sa Croûtienne Furetante arrive chez Pragmatique un samedi soir. Furetante : Ah ce petit diner avec toi me réjouis d’avance… Pragmatique :Dis-moi, alors, comment allait la salle des ventes aujourd’hui? Furetante : Ah, je ne sais plus s’il faut fuir les ventes du samedi après-midi ou au contraire y aller pour s’amuser, pour le spectacle. Pragmatique  :Ah oui ? Allez, un petit verre et tu me racontes. Furetante : ...
Où l'on apprend toute la valeur de la plastique Furetante : Allo ! Pragmatique? Deux jours que je n’ai pas de tes nouvelles… tu es en train de tout louper: je voulais te raconter mes récents achats. Tu sais, j’ai trouvé un tableau… Pragmatique l’interrompt : Au secours, Furetante ! Je n’ose plus sortir de chez moi. Furetante : Pourquoi ça ? Pragmatique : J’ai trop honte…Je voudrais être six pieds sous terre. Furetante : Qu’est ce qui s’est passé ? Pragmatique : J’...
Où l'on apprend que le nu est toujours désirable ! Pragmatique : Alors Furetante, ce tableau que tu guignais, tu as réussi à l’acheter ? Furetante : Pragmatique, je te le dis, je suis furieuse, vraiment. Toutes les conditions étaient réunies pour que je l’obtienne. Personne n’avait remarqué ce joli nu de femme. Et surtout le rythme des enchères se ralentissait, se ralentissait. Tu sais, quand une salle dort, c’est le moment d’acheter… Pragmatique : Ah oui ? Furetante : Enfin, si tu arrives à lutter...
Où l'on apprend que l'humour des salles des ventes est salé Furetante rejoint Pragmatique au café. Furetante : Ouf ! je suis crevée : cet après-midi à la salle des ventes m’a achevée ! Pragmatique : Ce n’est jamais que la troisième fois de la semaine que tu y vas. Et encore, on n’est que mercredi. Furetante : Aaaah, mais j’ai trouvé des merveilles !! Regarde cette marine (n.d.l'e: œuvre figurative dont le sujet est la mer) !! Un vrai petit bijou, signée par un grand nom. J'ai pu l'avoir, moi...
Où l'on apprend qu'une Cendrillon sommeille en chaque femme Pragmatique voit Furetante débouler au café. Il lui semble bien que quelque chose n’est pas comme d’habitude : Pragmatique : Quoi !!!! Furetante ! Non mais je rêve…qu’est-ce que tu as sur le dos ? Furetante : Oh, ça ? Tu le vois bien, c’est un manteau de petit-gris. Pragmatique : Furetante ! Malgré la pluie récurrente, je te signale que c’est bientôt l’été. Je n’arrive pas à croire que tu as acheté un manteau...
Où l'on apprend que le prix fait le moine. Furetante : Pragmatique, tu ne vas pas le croire : aujourd’hui en salle des ventes, j’ai assisté à un cours de psychologie en live ! Pragmatique : Comment ca ? Tu n’étais pas focalisée sur les tableaux, pour une fois ? Je ne peux pas le croire ! Furetante : Allons, allons, parfois je m’intéresse aussi aux gens. Tout est arrivé à cause d’un tableau de Monticelli... Pragmatique : Ce peintre dont il y a tant de faux qui circulent ? Furetante...
Où l'on apprend que l'interprétation n'a pas de frontières. Furetante et Pragmatique admirent le tableau Les Losanges rouges d'Andrée Pollier. S'ensuit une discussion animée sur l'interprétation à faire de l'oeuvre.  Furetante:  Pas de doute, c'est une représentation du dualisme de la divinité. Pragmatique:   .... Pardon? Furetante:  Mais siiii, si, regarde, c'est évident, voyons. Le triangle c'est Dieu dans la symbolique franc-maçonne. Le chiffre sept est celui de la perfection...
Où l'on apprend que donner un tableau à un musée est un art difficile. Pragmatique : Alors ce dîner parisien ? Pas trop conventionnel ?   Furetante : Ne m’en parle pas ! Il y avait un petit abbé défroqué marié à un mannequin suédois, un ancien espion, et une diva bulgare …   Pragmatique : Ouhla ! une tablée haute en couleur !   Furetante : Oui. Pour faire plus sobre, notre hôtesse avait aussi invité une conservatrice de musée de province et un collectionneur d’art…et finalement ça s’est...
Où l'on apprend à jouer des coudes Pragmatique : Eh bien Furetante, tu as l’air rêveuse… On dirait que tu rumines quelque chose… Furetante : J’étais en train de me dire que les ventes aux enchères transforment complètement les gens. C’est un drôle de monde tout de même: la personne la plus évoluée peut devenir une sorte de sagouin en un quart de tour. Pragmatique : J’ai du mal à me rendre compte… Furetante : Tiens, si tu veux, voici quelques impressions que j’ai notées juste avant le...
Touchagues, illustration, encre, bichon, belle époque.
 Où l'on apprend que la taille ne fait pas tout. Furetante : Il y a eu un débat de taille aujourd’hui en salle des ventes. Pragmatique : Ah oui ? Laisse moi deviner…c’était de la politique ? de la philosophie peut-être ? Ah, ça y est, je sais : la démocratie en Ukraine ! Furetante :  Mais non, enfin. La taille, la vraie, en centimètres comme une taille mannequin. Sauf que ce n’était pas d'un mannequin dont on parlait, c’était d’un chien. Pragmatique : J’aime bien les chiens. Quel...
Où l'on apprend que l'Art et la Bouche sont liés de façon inextricable! Pragmatique : Qu’est-ce qu’il y a Furetante ? Je te vois rigoler toute seule avec un petit air chafouin… Furetante : Héhé… c’est que Cupidon est descendu sur la salle des ventes alors qu’on n’était même pas le jour de la Saint Valentin. Pragmatique : Tu es tombée amoureuse ?!! Furetante : Oh, moi, tu sais…ce sont toujours des histoires de tableaux…au moins un tableau, c’est toujours fidèle...
Où l'on apprend que la solidarité féminine transcende bien des choses. Furetante : On se serait cru en pleine salle de rédaction de Closer cet après-midi dans la salle des ventes. Pragmatique : Ah oui ? Les mœurs présidentielles font aussi scandale en salle des ventes ? Furetante :  C’était complètement surréaliste. Rien à voir avec le mouvement d’André Breton, pour une fois. J’étais en train de rêver en regardant la salle quand je remarque une vieille dame qui dort avec application. Rien ne semble la perturber,...
Où l'on apprend que l'Art donne faim Furetante : Pfiouuh ! A la vente d’aujourd’hui, j’ai eu droit à un vrai festival gastronomique. Pragmatique : Ils servent des petits fours dans les ventes aux enchères maintenant ? Furetante : Mais non, je te parle de tableaux évidemment ! Tout a commencé à l’arrivée d’une immense toile représentant une langouste XIXème qui trônait, béate, avec ses pattes velues sur un immense plat d’argent. Elle avait vraiment  bonne mine, cette langouste...
Où l'on apprend que cheval donné peut avoir de belles dents! Furetante: Pragmatique, tu ne le croiras pas : aujourd’hui le monde marche sur la tête! Pragmatique: Allons bon, qu’est-ce qui se passe encore ? Furetante: Laisse moi te raconter la vente de cet après-midi. J’arrive à la salle des ventes quand je vois une foule se diriger avec entrain vers une salle en disant : - Allez les gars, on s’embête ici, allons à la salle 16 histoire de s’amuser un peu !  Intriguée, je les suis, et je vois le...
L'automne d'après Rattner
Les Atamanes souhaitent à tous patience, énergie et santé pour faire face à ces temps incertains. Pour vous distraire, n'hésitez pas à parcourir notre site : les artistes ont tant donné d'eux-même pour créer leurs oeuvres que les regarder peut nous apporter espoir et sérénité. Profitez de nos expositions virtuelles, de nos fiches d'artistes, et de nos articles. Riez un peu avec Furetante et Pragmatique.  Et si nous ne pouvons plus circuler librement, nos colis, eux, sont libre d'aller et venir. Nous continuons à envoyer...
Chère Pragmatique, Moi, ta bien chère Furetante, me languis du temps des correspondances épistolaires et jette donc mes dernières impressions artistiques sur le papier pour te les expédier dare dare. Je reviens de Montmartre, de la place du Tertre. Il est bien loin le temps où Constantin Korovine peignait sur la place. On lui achetait des toiles sublimes pour quelques francs, toiles qui se revendent aujourd’hui entre 20 000 et 300 000 euros.                Le Moulin Rouge en 1926....