Peinture et poésie : jolie histoire d’une relation amoureuse Article
Evoquons ici l'histoire passionnée des amours et désamours de la peinture et de la poésie. Difficile d'imaginer cette relation amoureuse entre deux arts sur lesquels nous portons un regard bien différent aujourd'hui. Les foules se pressent dans les musées pour profiter de la peinture sous toute ses formes (huiles, dessins, collages..), qui est largement appréciée pour elle-même, en tant qu'art. La pauvre poésie, de son côté, reste peu valorisée dans nos expériences culturelles contemporaines. Elle est souvent cantonnée à un simple apprentissage scolaire. On ne discute pas d’un poème entre amis alors qu’on évoquera plus facilement la dernière exposition
Abstraction-Création
Abstraction-création : un renouvellement esthétique Article
Juste avant la guerre de 1914-1918, les artistes peintres de l’Empire russe font une grande découverte : il n’est pas nécessaire de représenter un objet pour créer un tableau. La forme et la couleur pures se suffisent à elles-mêmes. Combinées avec harmonie, elles exaltent les émotions sans l’obstacle de la réflexion. L’art non objectif est né.   Mikhaïl Larionov. Rayonnisme bleu et rouge. 1911. Cet art non-objectif devait connaître une grande vogue en Occident sous l‘appellation d’abstraction. Dès la fin de la Grande Guerre, un combat acharné oppose les artistes abstraits et ceux qui affirment qu’il ne peut y avoir d’art sans sujet
La fin de l’objet Article
L’art contemporain- et par là doit s’entendre toute démarche de création entreprise pendant et après la découverte de l’abstraction, soit depuis le début du XXème siècle- ,l’art contemporain se caractérise par la disparition de la nécessité de représenter un objet. Concepts, idées, notions, formes pures : l'art cesse de représenter la réalité concrète pour s'emparer du champ entier du ressenti humain. Non pas que l’objet soit absent du tableau contemporain : Nicolas de Staël, par exemple, a peint aussi bien de fulgurantes toiles abstraites que des poires et des pianos. Ce qui est important, c’est que l’objet représenté par l’artiste
Abstraction vs coings Humour
Où l'on apprend que goûts échangés font radieuse journée. Furetante: Regarde, Pragmatique, cette ravissante Composition abstraite que je n’ai PAS achetée. Il n’est pas splendide, ce tableau? Pragmatique:  Attends, attends, tu ne l’as pas acheté ?... Mais alors qu’est ce qu’il fait là ?  Furetante: Non, je ne l’ai pas acheté et c’est bien pour ça qu’il est sublime! Pragmatique: Tu ne l’as as volé quand même ? Furetante: Volé ? Mais non !! Je l’ai payé mais en sous-main, sous le manteau… Pragmatique: Qu’est ce que tu racontes ! tu fais du blanchiment de tableau maintenant ?! Furetante: Pas du tout !
S'abonner à Abstraction