henri Rousseau. La bohémienne endormie.
Le désert, un atout pour l'art moderne Article
IV. Comme nous l'avons vu dans les précédents chapitres de cette épopée des peintres du désert, les peintres occidentaux sont partis en quête de ce nouveau thème dès le début du XIXeme siècle. Pour l'apprivoiser, ils multiplient les tentatives dans diverses directions, tentant au départ de rapprocher le désert d'éléments connus et mieux maîtrisés. C'est leur obstination qui leur permet finalement de faire reconnaître la réalité picturale du désert, et d'y convertir le public occidental. A partir de ce tournant crucial, le phénomène pictural du "désert" va marquer l'évolution de la peinture occidentale.   4. Le désert, un atout pour l'art
Léon Belly. La Mer Morte. 1867.
Le désert, un paysage à peindre Article
Et voici le 3ème épisode de notre épopée des peintres du désert. Dans tous les tableaux sur le désert décrit dans le précédent chapitre ( Le désert, un vide à apprivoiser), le désert lui-même reste réduit à l'état de qualificatif. Il amplifie, il explique, il souligne des notions que l’artiste souhaite mettre en valeur. Mais il n'est pas encore devenu un sujet. C’est à partir du moment où le vide est représenté pour lui-même (sans être peuplé d'humains, d'animaux ou servir de support à des métaphores) que pourra se produire le réel bouleversement artistique qui marquera l'art moderne.   3. Le désert, un paysage à peindre Si l'on observe les
Malheurs de l’art et politique Humour
Où l'on apprend que donner un tableau à un musée est un art difficile. Pragmatique : Alors ce dîner parisien ? Pas trop conventionnel ?   Furetante : Ne m’en parle pas ! Il y avait un petit abbé défroqué marié à un mannequin suédois, un ancien espion, et une diva bulgare …   Pragmatique : Ouhla ! une tablée haute en couleur !   Furetante : Oui. Pour faire plus sobre, notre hôtesse avait aussi invité une conservatrice de musée de province et un collectionneur d’art…et finalement ça s’est révélé être un choix tout aussi explosif…   Pragmatique : Raconte, ne me fais pas languir…   Furetante, toute heureuse :
Daumeir, les critiques d'art, gravure, caricature
Les critiques d'art, une spécialité française Article
Les Français excellent dans l’art de critiquer et la France est le pays où la critique est quasiment devenue un trait de reconnaissance identitaire national. Mais être critique est aussi un métier et le domaine de l’art, une de ses expressions. La critique d'art est un exercice périlleux, en constante recherche d'influence et de légitimité. Apparu au XVIIIème en France, le critique d’art fait et défait les modes artistiques au XIXème avant de tomber en disgrâce début XXème puis de se réinventer complètement. LE CRITIQUE D’ART APPARAÎT EN FRANCE La critique d’art apparaît en tant que discipline à part entière en 1719. Avant cette date, des
Art éphémère Article
L’introduction de la notion d’éphémère dans l’art a contribué à enrichir considérablement le champ de la création contemporaine. Le domaine d’intervention de l’artiste s’est agrandi et de nouvelles perspectives se sont ouvertes. L’artiste s’approprie en effet de nouveaux matériaux et se libère des contraintes induites par la nécessité de conserver l’œuvre dans le temps. Pour les spectateurs, l’apparition de l’éphémère modifie la donne : la précarité introduit un nouveau rapport à la chose créée. Avoir conscience de la proche disparition de l’œuvre contemplée ajoute un élément tragique à l’émotion de l’
S'abonner à Musées