henri Rousseau. La bohémienne endormie.
Le désert, un atout pour l'art moderne Article
IV. Fascinés par le désert, les peintres occidentaux partent en quête de ce nouveau thème dès le début du XIX eme siècle. Pour apprivoiser ce nouvel élément, ils multiplient les tentatives dans diverses directions. Enfin leur obstination leur permet  de faire reconnaître la réalité picturale du désert. A partir de ce tournant crucial, le phénomène pictural du "désert" va marquer l'évolution de la peinture occccidentale.   4. Le désert, un atout pour l'art moderne A partir de l’évolution apportée par les tableaux de Belly et Guillaumet, le regard du public change. Il est prêt à accueillir la vision des peintres. Le désert se peint alors en toute liberté
Les dessous de l'art pulsionnel Article
Lorsqu’on évoque ce que l’Art nous apporte, on pense tout de suite à la Beauté. Les amateurs d’art se voient volontiers comme des esthètes qui recherchent une œuvre d’art pour nourrir et stimuler leur amour de la beauté. C’est une recherche qui est légitime, qui flatte celui qui l’éprouve et est facile à partager. Mais c’est seulement la face émergée de l’iceberg car l’art représente toutes les facettes de l’humanité. Et les êtres humains ne sont pas que raffinement et spiritualité. Beaucoup des émotions humaines sont moins paisibles. Elles résultent de pulsions profondément ancrées qui s’articulent
S'abonner à Sensualité