Léon Belly. La Mer Morte. 1867.
Le désert, un paysage à peindre Article
Et voici le 3ème épisode de notre épopée des peintres du désert. Dans tous les tableaux sur le désert décrit dans le précédent chapitre ( Le désert, un vide à apprivoiser), le désert lui-même reste réduit à l'état de qualificatif. Il amplifie, il explique, il souligne des notions que l’artiste souhaite mettre en valeur. Mais il n'est pas encore devenu un sujet. C’est à partir du moment où le vide est représenté pour lui-même (sans être peuplé d'humains, d'animaux ou servir de support à des métaphores) que pourra se produire le réel bouleversement artistique qui marquera l'art moderne.   3. Le désert, un paysage à peindre Si l'on observe les
Eugène Fromentin. Le Simoun
Le désert : un vide à apprivoiser Article
II. Après avoir vécu l'effervescence de la découverte du désert avec l'expédition de Bonaparte en Egypte, les artistes occidentaux ont trouvé diverses façons pour partir à la rencontre de ce nouveau sujet.  Ceux qui ont réussi à s'y rendre se trouvent face à la difficulté de peindre cet élément nouveau. C'est l'objet du 2ème chapitre de notre Epopée des peintres du désert:   2. Le désert: un vide à apprivoiser   Une fois rendus dans le désert les peintres se retrouvent en effet devant un problème qu’ils n’avaient pas anticipé. Ils sont dépourvus de moyens pour rendre la vérité du désert en peinture. Ils sont habitués à l’
L'épopée des peintres du désert Article
I. Les peintres occidentaux découvrent le désert pour la première fois avec l’expédition de Bonaparte en Egypte entre 1798 et 1801. Fascinés par ce nouvel élément quasi surnaturel, ils essayent d’en faire le sujet de leurs peintures. Mais la nouveauté du désert doit être apprivoisée et les artistes se l’approprient par étapes. On peut suivre leur cheminement à travers les diverses façons dont ils vont peindre et figurer le désert.   L’expédition d’Egypte de Bonaparte a enflammé l’imaginaire des Français On s’y indigne de la destruction de la flotte française (déjà!) par les Anglais. On y rêve de l’utilisation par l’armée
L'art contemporain est-il durable? Article
Depuis la Renaissance, la recherche de la modernité dans l’art a associé la découverte de nouveaux champs d’expression au développement de nouvelles techniques. La méthode de la peinture à l’huile a par exemple révolutionné la peinture de chevalet. Elle a permis à l’artiste de penser la lumière et de restituer le volume en permettant le travail des transparences, et le rajout significatif d’épaisseurs de matière. Plus tardivement, l’apparition de la photographie a dispensé l’artiste de la nécessité de s’inspirer du réel et de le représenter puisque les contours fidèles de la réalité se trouvaient sans défauts reproduits par un procédé
S'abonner à Technique