achat photographie historique Les pilastres de brique se dressent, désolés, comme seuls témoins des immenses entrepots disparus dans les flammes.  Photographie provenant de la maison Ferrier et Lecadre
Technique : 
Support : 
Papier
Dimensions : 
Tirage: 20,1cm x 13,8cm. Montage: 50cm x 40cm. Cadre: 53cm x 43cm.
Inscription : 
Nom du collectionneur (Sirot) et localisation à l'arrière
Etat de l'œuvre : 
Très bon. Léger jaunissement, rousseurs sur le carton de montage n'affectant pas le tirage.
Domaines : 
Période : 
260 €
L'œuvre

Ruines du grenier d'abondance

Les pilastres de brique se dressent, désolés, comme seuls témoins des immenses entrepots disparus dans les flammes.

Photographie provenant de la maison Ferrier et Lecadre, mais ne portant pas le cachet humide.

Provenance : collection Georges Sirot.

Pour les collectionnneurs qui veulent conserver cette photographie à l'abri de la lumière, l'oeuvre peut être vendue sans encadrement, avec son montage moderne de papier sans acide.

Qu'en dire ?

Une prise de vue très graphique où le photographe recherche l'aspect esthétique des ruines plus que leur signification politique.

Les arches de soutainnement rythment l'horizontale de la photographie, régulières et paisibles. Les verticales sont assurées par les piliers aux enduits eclatés par le feu qui se dressent contre le ciel, privés de leur toiture.

L'impression de dévastation implacable est impressionnante.

Il y a dans cette prise de vue comme une préfiguration de l'abstraction à venir.

Seules demeurent les axes de force et les lignes essentielles.

On comprend comment des peintres ont pu, quarante ans plus tard, se dépouiller de la référence au sens de la représentation en regardant cette image de désolation.