Drian

(français 1885 - 1961)

Adrien Désiré Etienne dit aussi Drian, est un artiste peintre, illustrateur, styliste de mode, lithographe et graveur français né en Lorraine en 1885. Il fut aussi fresquiste et décorateur.

Adrien Etienne fait ses études artistiques à l’académie Jullian. Il oriente sa carrière vers la gravure sur cuivre, médium avec lequel il se sent en parfaite harmonie, et présente ses premières œuvres gravées au salon de 1902. Cependant, le pastel l’attire aussi et dès 1907, il présente des portraits au pastel.

Parallèlement, il travaille comme styliste et illustrateur pour Femina et ses robes sont portées lors de l’inauguration de 1907 des locaux de Femina sur les Champs-Elysées. Il travaille aussi pour le Printemps dont il illustre les catalogues en 1908.

Il signe indifféremment sous le nom d’Adrien Etienne, Etienne-Drian, Drian, et de nombreuses variantes de ces divers noms.

En 1909, il est fait membre de la Société de la Gravure en Couleur. Ses dessins et aquarelles sont aussi appréciés et publiées par la Maison d’édition Devambez. Il collabore à de nombreux journaux féminins et revues d’art, dont la gazette du Bon Ton.

Pendant la guerre de 1914, il publie des illustrations sur les Femmes et la guerre.

Pendant les Années Folles, il continue ses activités d’illustrateur (Feuillets d’art) tout en exposant ses pastels dans le cadre de la Société des pastellistes Français. Il expose régulièrement à la Galerie Charpentier à partir de 1923. Cette collaboration se continuera pendant l’occupation puis pendant les années 50.

Drian est un peintre à la mode, réputé pour peindre le chic de la Parisienne tout comme Jean-Gabriel Domergue. Il peint des portraits des acteurs et des actrices de théatre ainsi que des  personnages du tout Paris.

Après s’être prudemment éloigné de Paris aux débuts de la seconde guerre, il revient dans la capitale où il participe au renouveau du Théâtre Antoine en 1943 en peignant notamment le rideau de scène.

Après la libération, il expose chez Charpentier et à la Galerie Devambez, et continue ses doubles activités d’illustrateur et de portraitiste.

Drian meurt en 1961.

Pour en savoir plus, voir le remarquable travail de recherche fait sur Drian que l’on trouve sur le site Galerie Amicorum.