René Leverd

(Français 1872-1938)

René Leverd est un artiste peintre, aquarelliste, affichiste, illustrateur graveur et lithographe français né en 1872

 

Des débuts prometteurs

René Leverd est le fils d’un peintre de nature mortes et de portraits, Léon Alfred Leverd, et reçut sa première formation dans l’atelier de son père. Il fut ensuite l’élève de Franc-Lamy et de Felix Jobbé-Duval.

Il commence à peindre des scènes de genre et des paysages post-impressionnistes, avec une technique très attentive au détail.

 

Reconnaissance et déceptions

Réné Leverd expose au Salon dès 1891, où il reçoit une médaille d’argent. En 1907, il obtient une médaille de vermeil.

Il devient  membre du groupe des peintres symboliste des Rose-Croix, sans toutefois abandonner dans ses oeures sur toile le style proche du réalisme qui lui assure le succès.

Pourtant, peu à peu, ses grandes scènes de genre ou ses oeuvres religieuses, notamment une Tentation de Saint Antoine en 1909, sont moins bien reçues, peut-être en raison de l'ambiguité entre le style très précis et l'inspiration symboliste .

Rene Leverd. tentation de Saint-Antoine ©Millon SVV

Vers l'aquarelle

Il se consacre de plus en plus aux œuvres sur papier, avec une prédilection pour l’aquarelle dont il apprécie la finesse et la transparence.

Membre de la Société internationale d’aquarellistes, il expose régulièrement aux Galeries Georges Petit à partir de 1910. 

René Leverd. Semur-en-Auxois © Chayette et Cheval SVV

Il se met à voyager beaucoup, de Bruges à Venise en passant par l’Afrique du Nord, pour nourrir ses expositions d'aquarelles .

 

Guerre et entre-deux guerres

Non mobilisable pendant la première guerre mondiale, René Leverd expose chaque année des paysages du Midi, des rues parisiennes, etc. pour finir par une série d’aquarelles en 1918 décrivant l’exposition place de la Concorde des avions, des chars et des canons pris aux Allemands.

Les Années Folles, malgré le changement de style ne diminuent en rien le succès réservé à ses paysages bien structurés et respectueux du réel. Son trait devient cependant plus léger et sa touche plus évocatrice.

René Leverd. circa 1925. Couple en bord de mer © Enghien SVV

En Février 1920, une exposition de cent cinquante aquarelles chez Georges Petit connaît un important succès critique.

Il quitte ensuite Paris pour s'installer dans le Midi, où il accueille et forme de jeunes artistes.

René Leverd meurt à Paris en 1938.

 

Ses œuvres figurent dans les collections de l’Etat, qui en décore les Palais nationaux, et de la Ville de Paris, qui les  expose au Musée Carnavalet et au Musée du Petit-Palais.

René Leverd a mis aussi son amour des oeuvres sur papier au service de l'illustration de livres, avec notamment les Fables de la Fontaine

 

Sources :
- Benezit
- Gerald Schurr Dictionnaire des Petits Maîtres de la peinture 1820-1920