Albert Marquet

(Français 1875 - 1945)

Albert Marquet  est né à Bordeaux en 1875. Il étudie à l’ecole des Arts décoratifs de Paris où il se lie d’amitié avec Matisse et Derain. Il poursuit ses etudes à l’Ecole des Beaux Arts dans l’atelier de Gustave Moreau.

Après une période fauve,  il devient un maître du paysage (urbains notamment) et des etudes de nus. Il recherche la simplicité et la pureté du trait avec une grande sensibilité. Mais il continue à s'interesser aux personnages, dont il anime souvent ses paysages, au point que Matiise le surnomme " notre Hokusai", le comparant au maître de l'estampe japonaise.

À partir de 1919 il voyage beaucoup, notamment en Tunisie et Algérie, en compagnie de Jean Launois et Etienne Bouchaud. Il a aussi parcouru le Nord de la France, la côte belge et la Hollande, faisant des ports ses ateliers.
De 1919 à 1939 il séjourne, entre autres, à Poissy, Triel et Méricourt et y peint des paysages de la Seine. Au début de 1939 il s'établit à La Frette-sur-Seine.

Pour fuir l'invasion allemande il se réfugie en Algérie, où il vit jusqu'à la fin de la guerre. En 1945, il regagne Paris, et meurt à La Frette-sur-Seine, où son corps repose, dans le cimetière communal.

Ses oeuvres font partie des collections des musées suivants:
Musée des Beaux-Arts de Bordeaux,
Musée des Beaux-Arts de Carcassonne
Musée de Grenoble
Musée Malraux, Le Havre
Musée des Beaux-Arts de Lyon
Musée des beaux-arts de Nancy
Musée national d'art moderne, Paris
Musée de l'Annonciade, Saint-Tropez