Frédéric Menguy

(Français 1927 - 2007)
Frédéric Menguy

Fredéric Menguy est un peintre, aquarelliste, illustrateur, affichiste et lithographe né à Paris en 1927.

Son père est électricien et Menguy fait ses études à Sarcelles avant d’entrer au collège commercial de Goussainville. Il est passionné par la peinture et se forme au cours du soir des Ateliers de la Ville de Paris, tout en travaillant dès 1943 comme employé à la comptabilité (société d’assurance puis charge d’agent de change). Au début des années 50, il rentre à l'Ecole normale des professeurs de dessin d’art de Paris et commence à exercer comme professeur de dessin en 1953. Il enseigne jusqu’en 1971, date à laquelle il se sent suffisamment assuré de son succès pour se consacrer uniquement à la peinture et vivre de ses œuvres.

Les premières œuvres de Menguy sont marquées par le misérabilisme et la description de la vie ouvrière. Mais le tempérament de l’artiste le pousse à s’exprimer au travers de sujets plus joyeux et il commence à développer une palette de couleurs oniriques, et des sujets tirés du rêve: chevaux-zèbres, femmes et paysages aux couleurs improbables, allant des orangés flamboyants aux bleus tendres. Petit à petit, il se déplace vers l’abstraction, sans jamais  pourtant quitter le sujet. Il livre pendant un moment des toiles aux aplats géométriques assez proches du Nicolas de Staël des dernières années.

Mais Menguy ne peut se passer de la figuration et revient à ses sujets favoris, le cirque, les animaux féériques et les paysages rêvés. Il ne peint pas ce qu’il voit, mais la manière dont il aimerait que tout le monde puisse percevoir la réalité: colorée, joyeuse et pleine d’entrain. Menguy expose à la galerie Emmanuel David de 1968 à 1979 puis rejoint la galerie Drouant (1982, 1985, 1997, 2000). Il participe aux salons d’Automne, de la Société nationale des beaux arts, du Dessin et de la peinture à l’eau, des Peintres témoins de leur temps.

Ses œuvres figurent dans les collections du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris.
Il meurt en 2007.

Distinctions :
prix de la Critique (1968),
Grand prix Puvis-de-Chavannes (1985)

Sources.
Who’s who
Site de l’artiste

Bibliographie séléctive:

Menguy de Waldemar George .Collection «La Nouvelle Ecole de Paris», Editions Pierre Cailler, Genève, 1969.
Menguy de Pierre Osenat, Editions Lis 33, Libourne 1987.

Presse :
« Menguy : Marchand de rêve». Pierre Osenat. Le Caducée, avril 1986.