François Ozenda

(français 1923-1976)

"Princier dans sa misère, il trônait au café la Régence, et du soir au matin, enfantait ses mondes imaginaires et scintillants »
Alexandre de la Salle 

 

François OZENDA est un artiste peintre, sculpteur, graveur, lithographe et illustrateur né en 1923.

Poète, il peignait aussi en mots.

François Ozenda a connu l'errance jusqu'au début des années cinquante. Il est peintre dans l'âme, mais après une enfance chaotique , l'enracinement lui est difficile. Quelques mois aux Beaux-Arts, quelques mois dans un monastère furent les seules haltes au cours de sa route.

Ozenda peint pour vivre - il gagne sa vie en vendant ses dessins -, mais surtout il vit pour peindre - il n'a jamais lâché ses pinceaux de toute son existence, exprimant chaque instant, chaque émotion sur le papier.

 Il trouve enfin le havre à Saint-Paul de Vence, où il reste jusqu'à sa mort. Entouré par un solide groupe d'amis, les Chavé - Alphonse et Pierre- qui l'hébergent et l'exposent, ansi que les clients et le patron du Café La Régence, Ozenda crée une oeuvre proteiforme et inspirée, où il met son âme à nu.

En 1953, la galerie Alphonse Chave lui organise une exposition personnelle, « Un monde étrange de saints, de diables, de bêtes ». Cette exposition sera suivie, deux ans plus tard, par une autre intitulée «Le petit atelier » (1955).

Ozenda participe à l’exposition « Peinture-lumière »,  organisée à Vallauris par André Verdet, en 1963.

Ses dessins et ses poèmes paraissent dans un très beau livre d'artiste, « L’étrange exorcisme de François Ozenda », publié par Francis Nicou (Claviers, Var) en collaboration avec J.P. Miglioli. 

Ozenda décède en 1976.

 Ses amis organisent la même année une exposition rétrospective.

Illustration: François Ozenda dans l’atelier de Salernes (1975), par Frédéric Altmann.Photo publiée sur le site Art-Côte d'Azur

Sources:

Frédéric Altmann –  Photographies d’une vie. Editions L'Ormaie. 2000

Chronique d’un galeriste, par Alexandre De La Salle. Art-Côte d'Azur.