Yasse ou Yasukazu Tabuchi

(Japonais 1921 - 2009)

Yasse Tabuchi ou Yasukazu (田淵 安一) est un peintre, aquarelliste, lithographe et céramiste japonais, né le 20 mai 1921 à Kitakyūshū dans la préfecture de Fukuoka et mort à Vauhallan le 24 novembre 2009. Il a exercé son art en France à partir de 1951, depuis l’âge de 30 ans jusqu’à sa mort à 88 ans.

"Ce qui intéresse le plus le peintre Yasse Tabuchi ,c'est la recherche des racines du monde."
Toshio Yamanashi, directeur du Musée d'Art Moderne de Kamakura (Japon)

La peinture de Yasse Tabuchi se décline par séries, relativement identifiables dans le temps, même s’il est parfois dangereux de vouloir classifier l’œuvre d’un peintre, toujours sujette à des variations et des allées et retour.

Au début de son installation en France, Tabuchi est marqué par le surréalisme mais ses œuvres se situent à la limite de l’abstraction, où les sujets, toujours clairement identifiables, sont réduits à des plans et à des masses à valeur symbolique. On peut citer la série des Femmes volantes, vers 1953.

Dans une nouvelle période, qui dure environ de 1956 à 1960, Tabuchi se rapproche de l'abstraction lyrique. Il travaille alors sur le rapport entre le clair obscur et la lumière, produisant des toiles aux violents contrastes colorés.

Tabuchi se consacre ensuite aux variations que lui inspirent les interprétations japonisantes de Matisse, pour créer dans un mouvement dialectique où s’entrecroisent les visions d’un artiste occidental sur le Japon et celles d’un artiste japonais sur l’Occident et sur ses artistes.

A partir de 1969, il commence à diviser ses toiles à l’horizontale puis à la verticale et à mêler dans ces structures picturales les éléments abstraits et figuratifs.

Tabuchi a aussi exécuté d’impressionnantes décorations architecturales , parmi lesquelles le hall du Centre Culturel Philips, à Eindhoven, Hollande, et un mur en céramique de 66 mètres carrés au 20th Century Art Museum d'Ikeda.

Ses œuvres sont dans les collections des musées d’art modernes de grandes capitales, dont le Musée royal des Beaux-Arts de Bruxelles. Musée national d’art moderne de Tokyo, Centre Pompidou...

Livres de Yasse Tabuchi:

L'origine de l'image des Européens(1976),

L'Occident à nu. Le coeur de l'Europe (1979),

Le miroir à deux faces (1982),

L'enclos des idées (1994),

Bretagne des silences et du vent (1996),

Ce grand vide lumineux (2006)

Bibliographie:

Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire des peintres,sculpteurs, dessinateurs et graveurs, vol. 13, éditions Gründ,‎ janvier 1999, 13440 p.(ISBN 2700030230), p. 422-423.

Michel Seuphor: Diction. de la peint. abstr., Hazan, Paris, 1957.

Lydia Harambourg, in: L'École de Paris 1945-1965. Diction. des peintres, Ides et Calendes, Neuchâtel, 1993.

En savoir plus:

video d'un interview du fils de Yasse Tabuchi

exposition à Vauhallan en 2010

wikipedia