Demande de renseignement

Vous souhaitez recevoir plus d'informations concernant une oeuvre, ses caractéristiques ...

Arbre ombrageant un troupeau

390 €
Aquarelle sur papier
Aquarelle: 32cm x 26cm (à vue). Cadre: 45cm x 39cm.

Signé en bas à droite à l'encre.

A propos de l'oeuvre

Cette oeuvre représente un tronc imposant, dont le feuillage cache le ciel, apporte son ombre à un bouvier et son troupeau de vaches. Cette aquarelle est construite autour du tronc de cet arbre à la puissance bien marquée, à l'ecorce luisante sous un soleil d'été. Il s'agit peut-être d'un frêne à en juger par les teintes de l'écorce rendues avec une précision impressionnante par le peintre.
Sous cet arbre, on distingue de dos un bouvier qui, sa musette en bandoulière, laisse ses vaches prendre le frais sous l'ombrage touffu du feuillage.

Cette aquarelle, par son thème et sa composition, n'est pas une simple scène champêtre composée pour le plaisir des yeux. Si cela avait été le cas, le peintre aurait décrit le ciel, montré la cime de l'arbre, ouvert une vue pour que le spectateur y repose le regard.
Cette oeuvre est chargée d'une forte signification symbolique. L'arbre est représenté par son tronc et ses racines que l'on devine s'enfoncer sous l'humus. La frondaison existe, mais est accessoirisée pour servir de fond au tableau. Le peintre s'en sert comme d'un écran qui masque lvolontairement le ciel. Tout est composé pour évoquer l'enracinement de l'homme dans la glèbe, dans le terrestre labeur, sans accès au spirituel qu'évoque le ciel dans nombre de tableaux néoclassiques.

Le tronc de l'arbre envahit la composition, à la fois pesant dans sa présence mais atirant vers lui la lumière. Au contraire, le bouvier est dans l'ombre et nous présente son dos.
On peut y voir l'intention du peintre de conseiller aux êtres humains de s'éloigner du trivial, de tout ce qui l'empeche de s'élever vers les satisfactions de l'esprit. La nature est la voie qui permet l'élévation, la transfiguration, une nature rousseauiste qui peut s'entendre comme une évocation de l'Etre Suprême.

On peut voir dans cette oeuvre une intention philosophique, un message proche de la Philosophie des lumières. Ou peut-être, une évocation clandestine - l'époque est à la condamnation religieuse des Loges- des principes de la Franc-Maçonnerie.

L'artiste

Jean-Baptiste Louis HUBERT  est un peintre paysagiste français de style néoclassique né en 1801. Il se forme en Italie en faisant le Grand Tour puis revient s'installer en France. Il peint principalement des vues du Jura et…

Vous aimerez aussi

Collage sur Carton
620 €
Technique mixte sur Papier
1800 €2000 €
Aquarelle sur Papier
690 €