Pêle-mêle en pagaille

Où l'on apprend qu'une Cendrillon sommeille en chaque femme

Pragmatique voit Furetante débouler au café. Il lui semble bien que quelque chose n’est pas comme d’habitude :

Pragmatique : Quoi !!!! Furetante ! Non mais je rêve…qu’est-ce que tu as sur le dos ?

Furetante : Oh, ça ? Tu le vois bien, c’est un manteau de petit-gris.

Pragmatique : Furetante ! Malgré la pluie récurrente, je te signale que c’est bientôt l’été. Je n’arrive pas à croire que tu as acheté un manteau de fourrure ! Que fais tu de la protection des animaux ? Ca sent l’achat compulsif en salle des ventes à plein nez. Non, d’ailleurs, c’est plutôt la naphtaline que ça sent.

Furetante : Attends, ne t énerve pas… je te raconte la vente : tu vas voir que je ne pouvais vraiment pas faire autrement que de l’acheter.

J’arrive à la salle des ventes vers 11h pour voir les expositions du jour. C’est le matin, je n’ai pas pris mon café, je déambule telle le zombie mal luné, et là, je tombe sur une vente d’un fond d’appartement, complètement improbable.
Des dizaines et des dizaines de vieilles boîtes du Bon Marché, empilées pêle-mêle depuis des années avec une couche d’au moins 5cm de poussière. Le commissaire priseur essaye désespérément de les vendre. Elles ne sont même pas déballées, on ne sait presque pas ce qu’il y a dedans…

Le commissaire priseur : Voyons voir…Ah ! Ca ce sont des rideaux en soie broché : 30 euros ! J’ai preneur. Personne à 50 ? Sans regret ? Mais c’est pour rien ça! Personne à 50 euros ? Alors, 30 euros, adjugé !

Bon, ensuite… voyons…Ah, ce sont des torchons. Bon, ils n’ont jamais vu l’eau. Personne ? On y ajoute des voilages brodés, dans l’autre boîte, là. J’adjuge à Madame.
Ensuite… Ah, des chemises de nuit et des cols amidonnés. Personne ? On me dit qu’avec les chemises de nuit, il y a une culotte fendue également. Ahhhhh !! 190 à ma droite. 200 à ma gauche. 220, oui, Monsieur les veut à 220. J’adjuge et j’adore les culottes fendues !

Allez, les autres boîtes…C’est un lot de lainage. Sortez mais sortez donc M. le commissionnaire !!
Le commissionnaire étonné se lève pour sortir de la salle.

Le commissaire priseur : Mais non ! Pas vous ! Sortez les lainages de la boîte !! Qu’on les voie un peu.
Un nuage de poussière se dégage des boîtes ouvertes, la salle tousse.

Le commissionnaire : On ne vend pas la poussière !!
Dans la salle, quelqu’un : On ne vend peut-être pas la poussière, mais on vend les mites !!

Le commissaire priseur : Adjugé à monsieur. On continue. Qu’est ce que c’est ? Ah, un manteau de petit-gris. A qui ?

Furetante : Et là, tu comprends, Pragmatique….j’ai vu défiler devant mes yeux toutes les images de mon enfance. C’est en petit-gris (vair) que sont faites les pantoufles de Cendrillon dans le conte originel. J’ai revu mon père me lisant le conte pour m’endormir le soir.
Et, je n’ai pas pu laisser quelqu’un d’autre partir avec la fourrure des pantoufles de Cendrillon. J’ai acheté le manteau de petit-gris.

Pragmatique : J’en reste sans voix.

 


Cendrillon, illustration de Gustave Doré de 1867.