Yves Brayer

(Français 1907 - 1990)

Yves Brayer est un artiste peintre, illustrateur, graveur, lithographe et décorateur de théâtre français né en 1907

Yves Brayer est un des membres les plus renommés du courant de la peinture réaliste française au vingtième siècle. 

 

De Bourges à la Villa Medicis

C'est à l'Ecole des arts appliqués de Bourges qu'Yves Brayer entame sa formation artistique. Il entre aux Beaux-Arts de Paris où il étudie dans l'atelier de Lucien Simon. Il obtient des bourses de voyage pour le Maroc et l'Espagne. Le prix de Rome obtenu en 1930 lui fait découvrir l'Italie à l'occasion de son séjour à la villa Medicis. Ensuite les réussites s'enchainent pour le jeune artiste dont le regard nouveau et l'inspiration plein de fougue séduisent le public. Exposition personnelle en 1937 à la galerie Charpentier, participation aux Salons des indépendants, Salon d'automne, etc. Sa peinture est alors très architecturée, reflétant les goûts de l'époque pour le monumentalisme.

 

Le tournant de la guerre

Pendant la deuxième guerre mondiale, il travaille d'abord à Cordes sur Ciel puis remonte sur Paris à la demande de Jacques Rouché. Il travaille alors comme décorateur pour l'opéra de Paris, créant costumes et décors notamment por Serge Lifar. Après 1945, sa peinture s'éclaircit et la nature prend une place prépondérante dans son oeuvre, avec des paysages aérés et lumineux.

 

Les constantes : voyages, chevaux et lumières

Les chevaux qui furent sa première passion jalonnent son oeuvre. La lumière de Provence et les ambiances camargaises sont une constante dans l'oeuvre d'Yves Brayer. Il fut aussi un peintre voyageur et ses nombreux voyages en Russie, en Espagne, en Italie lui donnent l'occasion de livrer des séries picturales consacrées aux nouvelle lumières et nouvelles ambiances rencontrées.

Yves Brayer a décoré  la Chapelle des Pénitents Blancs des Baux de Provence

Yves Brayer meurt en 1990, sans que son succès ne se soit jamais démenti. Sa mort n'aura aucun effet sur sa cote, qui reste toujours soutenue.

Un an après sa mort, un musée dédié à son oeuvre est inauguré aux Baux de Provence.