Luciano Castelli

(suisse 1951)
Luciano Castelli par Sue Wang

Luciano Castelli est un artiste plasticien né à Lucerne ( Suisse) en 1951. Ses principaux champs d’activité artistique, sont la peinture, la sculpture, la photographie, la musique et le cinéma/video.
L’œuvre de Luciano Castelli présente de multiples facettes, qui s’articulent chacune autour  de villes, de rencontres et de nouveaux media artistiques. Castelli est à la fois un créateur  surdoué, éclectique et imprévisible, mais aussi une égérie, une muse qui stimule l’élan créatif des artistes qui l’approchent. Castelli  a ceci d’exceptionnel que, créateur lui-même, il est aussi choisi par de nombreux plasticiens comme sujet de leurs travaux.
A chaque évolution,  l’artiste paraît s’émanciper des contraintes de ses précédentes élaborations pour passer à quelque chose de tout à fait nouveau et inattendu. Mais, au fur et à mesure que les années passent,  on est frappé par l’unité d’inspiration qui soutend chaque expérimentation et la cohérence du travail artistique de Luciano Castelli se révèle indubitable.

Lucerne et Franz Gertsh.
Formé à l’Ecole des Arts Appliqués de Lucerne, Castelli est tout d’abord inspiré par la ligne et le signe, ce qui le mène à la calligraphie. Son apparence est aussi une œuvre d’art et sa silhouette androgyne inspire Franz Gertsh. Il participe à la Documenta Kassel 5 . Castelli est alors une star du monde de l’art, sa jeunesse, son ambiguité et son talent frappent les imaginations. Il expose de nombreuses sculptures.

Hollywood et Pierre Molinier
La rencontre avec Pierre Molinier, l'un des plus grands photographes français de la mouvance surréaliste, pousse Castelli à se tourner vers la photographie comme moyen d’expression. Castelli réalise alors des séries sur les USA.

Berlin et Rainer et Salomé Fetting
La scène berlinoise l’adopte, et Castelli développe un style de peinture très rapide, expressionnsite, qui le range dans la mouvance des Neue Wilde. Il se passionne pour la musique et fonde un groupe rock avec les Fetting. Castelli multiplie alors les portraits de Salome et Rainer Fetting

Paris et Alexandra
A son arrivée à Paris, Castelli  continue portraits, dont ceux de sa future femme , et photographies. Il renouvelle ce mode d’expression en inventant une camera obscura pour réaliser ses clichés.  Il met surtout au point la notion de « revolving paintings », des tableaux dont le sujet et  la perspective change selon le sens dans lequel on les accroche.

La Chine

Au vingt-et-unième siècle, Castelli trouve un public admiratif auprès des Chinois. Il enseigne à Tianjin et complète ses « revolving pictures » par des moteurs conçus pour permettre une vison de ses œuvres à 360°.

Image : Sue Wang

Source : site de l'artiste