Yves-Jean Commere

(Français 1920 - 1886)

Yves-Jean Commère est un peintre, aquarelliste, décorateur et illustrateur français.

Né à Paris le 5 avril 1920, il se suicide à Angers le 22 octobre 1986.

 

Jeune prodige de la peinture

En 1936, à l'âge de seize ans,  il intègre les Beaux-Arts d'Angers, et commebnce aussitôt à exposer. A dix-huit ans, il entre à l'Ecole des Beaux-Arts  de Paris , dans l'atelier du sculpteur Jean Boucher.

À partir de 1936, il participe à de nombreuses expositions collectives en France et à l'étranger. 

 

Peintre engagé pendant la seconde guerre mondiale

Le 11 novembre 1940 , il est emprisonné pour avoir manifesté contre l'arrestation de Paul Langevin. Après sa libération en 1941, il reste en Anjou en en résidence surveillée jusqu’à la fin de la guerre.

Après la fin du conflit, il profite de sa liberté pour voyager à la reecherche de motifs nouveaux.

Durant les années 1947-1948 , un séjour en Bretagne lui permet de peindre des scènes de port, des femmes bretonnes.

 

Le succès des années cinquante

Sa première exposition particulière à Paris a lieu en 1951, à la galerie Monique de Groote.

Il obtient le grand prix Othon Friesz pour son tableau « Inondations à Denée »en 1952 .

En 1955, il crée à l'Opéra de Paris le rideau de scène, les décors et les costumes pour ""Concerto aux Etoiles"" de Béla Bartok.

En 1958, il est fait chevalier des Arts et des Lettres et participe la même année à la Biennale de Venise. Il en sera fait Officier en 1979.
De 1959 à 1980, il fait un long séjour aux Îles Chausey où il peint des marines.

 

Peintre angevin mais confirmé à l'international.

La Galerie Philippe Reichenbach lui offre une première rétrospective à New York en 1971 . Il retourne dans sa région natale d'Anjou au début des années 1980.

Pour le Centre des Congrès d'Angers, il exécute une peinture murale d'une longueur de 9,50 m. ayant pour thème le cirque.

En 1984 ,la ville d'Angers offre au Pape Jean-Paul II une « Descente de croix » de Commère.

Au cours de sa carrière, ses travaux furent récompensés par  de nombreux prix (prix de la critique, Prix du salon des peintres témoins, Prix de la Biennale de Deauville, Prix Francis Smith.

 

Un homme structuré par la vie familiale

Marié en 1947, il achète une maison en Brie à Le Plessis-Feu-Aussoux dans le département de Seine-et-Marne. Il y peint des paysages, des natures mortes, des scènes familiales, une série de Madones. Son épouse, Suzanne, a été maire de Le Plessis Feu Aussoux de 1965 à 1971. En juillet 1986, elle décède au Plessis. En octobre, ne pouvant surmonter le chagrin, il met fin à ses jours.

 

 

Collections des musées français :
Acquisition Ville de Paris, Musée d'Art Moderne de la ville de Paris, Fonds National  d'Art Contemporain, Acquisition Ville d'Angers, Musée des Beaux-Arts d'Angers, Musée des Beaux-Arts d'Orléans, Musée du gemmail, Tours, Musée de Trouville, Ecole Nationale Supérieure de Police, Musée Denys Puech, Rodez

Collections de musées étrangers :
Birmingham (Royaume-Uni), Genève (Suisse), Houston (Etats-Unis),Cité du Vatican,UNICEF

 

Autoportrait tiré du site Les amis des arts