André Planson

(français 1898 - 1981)
André Planson

André Planson est un artiste peintre, graveur, lithographe, illustrateur et décorateur français né en 1898.

André Planson  fait ses études au collège de Meaux, où il fait montre de qualités artistiques précoces. Excellent violoniste, il hésite longtemps entre peinture et musique.

Dès 17 ans, il fréquente l’atelier du peintre Paul Mène, à Champigny, qui lui transmet son amour du paysage. Il décide alors de s’installer à Paris pour y suivre les cours de l’académie Ranson.

Avec un groupe d’amis peintres, Brianchon, Caillard, Cavaillès, Legueult, Limouse, Oudot, Jean-François Thomas et Terechkovitch, il crée un mouvement informel, réuni par la même volonté de traiter la figuration. Des couleurs franches et gaies inspirées des fauves, des touches larges et grasses qui n’appartiennent qu’à eux, et surtout une inspiration roborative, pleine de joie et d’optimisme, à cent lieux des tendances mortifères de l’expressionnisme.

Le succès est immédiat, car cette façon de peindre correspond au désir des amateurs d’art.  Loin des afféteries et de la stylisation de l’Art Déco, André Planson peint avec joie. Ses oeuvres sont pleines d’assurance et surtout totalement dépouillées d’intentions intellectuelles ou engagées. Il retranscrit les paysages, les natures mortes et les corps féminins dans un style pictural  à la fois ardent et équilibré, pour faire partager sa vision généreuse de l’existence.

En 1937, il reçoit la commande d’une décoration murale pour la Palais de Chaillot puis participe, l’année suivante, à la biennale de Venise

Après la guerre, André Planson fait partie des artistes figuratifs qui continuent à attirer les faveurs du public et des collectionneurs. Le groupe d’amis peintres auquel il appartient est alors baptisé «  peintres de le Réalité poétique » par Gisele d’Assailly (1949) journaliste et critique d’art qui publie un livre sur eux.

Il est fait chevalier de la Légion d’Honneur en 1949. Les commandes publiques ne cessent pas. A côté d’œuvres décorant l’Institut français d’Athènes (1957), il reçoit d’importantes commandes privées : il fait partie des artistes qui participèrent à la décoration des grands paquebots de 1952 à 1966 ( paquebots « Antilles », «  Champagne » et surtout le « France » ).

André Planson expose régulièrement, spécialement à la galerie Bernier. Il est l’un des membres du salon des peintres-graveurs.
Il est élu à l'Académie des Beaux-Arts en 1960.

Il s'éteint à Neuilly en 1981.

Sa ville natale de la Ferté-sous-Jouarre lui a consacré un musée, ouvert en 2010 dans l’ancienne synagogue, rachetée à cet effet par la municipalité. Les collections sont importantes, comprenant, à côté des dons de l’artiste qui se passionna pour le projet, une cinquantaine de toiles offertes par sa fille. C’est grâce d’ailleurs à l’énergie de Marie-Dominique Sabouraud-Planson, ainsi que le soutien permanent de l'association fertoise "Les Amis d'André Planson", que le projet de musée a pu être mené à bien.

Pour en savoir plus : le site du musée André Planson

Photo d'André Planson ©musée André Planson