Elemer Vagh-Weinmann

(Hongrois 1906 - 1990)

Elemer Wagh-Weinmann est le cadet d'une fratrie de trois qui, tous peintres, arrivèrent en France au tout début des années trente.

Elemer, Nandor et Maurice peignent tous les trois avec la même fougue expressionniste des paysages, des portraits et des natures mortes aux lignes torturées, pleins d'une pâte triturée, épaisse. Même s'il leur arrive frequemment d'intervenir sur le même tableau, ils ont chacun une personnalité bien marqué.

Elemer a une palette très sombre, mais illuminée par une rapide touche de blanc ou de rouge. Il se tient fréquemment aux limites de l'abstraction, même s'il n'a jamais quitté une figuration aux sujets sombres et appuyés.

Pendant la guerre, la famille se réfugie à Toulouse. A la Libération, Elemer se fixe à Aix-en-Provence. Il est naturalisé français. Il reste plus fidèle que jamais cette touche expressionnsite qui est la marque de la famille. Mais au fil du temps ses sujets et ses cadrages s'apaisent, sa touche se fait plus légère et ses coloris plus gais. 

Ses oeuvres figurent dans les collections du Petit-Palais ( ville de Paris).

Il décède en 1990.

Illustration : autoportrait peint en 1959