Abel Valabrègue

(Français 1902-1947)

Abel Valabrègue est un homme de lettres et un aquarelliste français né en 1902.

Abel Valabrègue est originaire d’une famille juive du sud de la France qui compte en son sein de nombreux écrivains, poètes, hommes politiques et militaires français.

Abel Valabrègue est né à Marseille et sa ville natale fut toujours le centre de ses activités.

Il était aussi doué pour la plume que pour le pinceau et partagea son temps entre sa carrière de journaliste et son talent d’aquarelliste.

Abel Valabrègue commença à publier dans Fortunio, la revue crée par Marcel Pagnol en 1914, qui prit le nom des Cahiers du Sud en 1925. Valabrègue y publiait aussi bien des articles sur la peinture que ses dessins. Il faisait entre autres les portraits des écrivains publiés par la revue, dont celui du poète Gaston Mouren en 1932.

Il travailla concomitamment au Petit Marseillais où il assura d’abord la rubrique artistique, avant de devenir rédacteur en chef de la publication. Très concerné par son judaïsme et celui de sa famille dans une période où les antagonismes s'envenimaient, il essaie de publier en 1930 un texte intitulé "Juif" chez Bernard Grasset, l'éditeur d'Irène Nemirovski. Sans succès.

Il publia en 1934 un recueil de pastiches intitulé Les uns et les autres.

Ses oeuvres picturales sont influencées par l'expressionisme de l'Ecole de Paris. Il démontre un beau talent de coloriste, et son usage de la couleur devient de plus en plus vif au cours des années , pour devenir pratiquement fauve . Il lui arrive d'utiliser le pseudonyme de Lucien Valat.

Mobilisé en 1939, il fut démobilisé le 31 juillet 1940. Le même jour, frappé par les lois anti-juives, il fut licencié du Petit Marseillais.

Abel Valabrègue meurt prématurément à Marseille en 1947, à l’âge de quarante-cinq ans