Technique : 
Support : 
Papier: Rives
Dimensions : 
Gravure: 75,5cm x 56 cm. Cuvette: 64 x 49 cm. Cadre: 76,(cm x 58cm
Inscription : 
Signé en bas au milieu; Justifié en bas à gauche
Etat de l'œuvre : 
Très bon. Traces de jaunissement sur les bords (voir photo)
Domaines : 
Période : 
600 €
L'œuvre

L'homme au singe N°I
1968

 Burin original gravé par Pierre-Yves Trémois

Signée et justifiée 46/80 à l'encre par l'artiste, d'un tirage total de 80 épreuves numérotées  (+ XIV E.A épreuves d'artiste)

Provenance: collection Raymond Picaud. Non décadrée.

Symbolisme.

 

Qu'en dire ?

Crées au début des années soixante-dix, les gravures au burin éxécutées par Pierre-Yves Trémois sur le thème de l'homme et du singe ont fait l'effet d'un révélateur sociétal 

Le Singe et l'homme, en gravure puis en peinture sur toile en 1973, ont exerçé une véritable fascination dès leur apparition, à la fois chez le grand public comme chez les amateurs d'art.

L'interrogation sur l'animalité de l'homme, l'humanité du singe, l'intrication des deux espèces, le rapport dominant dominé, toutes ces questions sont abordées par l'artiste. Mais ce qui frappe tout autant, c'est l'exigence du trait, décliné avec une esthétique précieuse mais sans maniérisme.

L'homme au singe est conçu comme une suite, dont cette gravure constitue le premier élément. 

Toutes les interrogations de l'humanité face à son destin sont ainsi déclinées. 

Dans le N°I l'homme n'est pas représenté dans sa nudité, alors que dans le N°6 le nu est intégral. C'est un passage discret, très naturel mais qui devient obsédant, tant le rapport au sens de la nudité revient hanter le spectateur/regardeur. On pense, bien sur, à la condamnation d'Adam et Eve lié à leur perception coupable de l'état de nudité, mais la gravité du singe, vêtu d'une seule laisse, vient aussitôt troubler l'esprit.  Le vêtement est-il une astreinte, une servitude? 

Mais aussi notre animalité est-elle un joug?

Les interrogations en miroir sont infinies...

L'artiste

Trémois

Pierre-Yves

"Si le Moi est haïssable, que dire du Très-moi ? Le satisfecit trémoisien, si j'avais à le définir, tiendrait - je puis vous l'assurer - en un seul trait, ce trait que je sais et que je rechercherai inlassablement toute mon existence." Pierre-Yves Trémois. 1978, Discours de réception à l'Académie française.

 

Pierre-Yves Trémois est un artiste peintre, graveur, lithographe, illustrateur et sculpteur français né en 1921.