Guido Biasi

(Italien 1933 - 1983)

Artiste italien né à Naples en 1933, Guido BIASI est diplomé de l'Ecole des beaux-arts de sa ville natale, avec son ami Mario Colucci.

En 1953, il va à la rencontre d’Enrico Baj à Milan. En 1957, il signe le manifeste pour une peinture organique, avec Colucci, Piero Manzoni, Sordini et Verga, et la même année, le manifeste d’Albisola Marina, avec les mêmes artistes.

Guido Biasi participe en 1958, à la fondation du « groupe 58 ». Il est le directeur de la revue du groupe, Documento Sud, publiée à Naples.

Biasi maintiendra toujours vivants les liens avec l’avant-garde italienne. En 1960 et 1961, il participe à l’exposition du Surréalisme de New York. En 1965, se tient à la Galerie de Levante son exposition personnelle la plus importante.

Les œuvres de Biasi, à partir d’une subjectivité impressionniste, développent un monde et un climat visionnaires, nourris de ses propres souvenirs, d’où le titre des Mnémothèques qu’il leur attribue.
On cite souvent à son propos Paul Klee : « Je ne peins pas le visible, je rends visible ».

Guido Biasi s’installe définitivement à Paris en 1967. Il expose alors régulièrement à la Biennale de Sao Paulo ; au Salon de la jeune Peinture, à Comparaisons, au Salon de mai. Il collabore aux revues « Phases » et « Eda ».

Cet « hérétique de l’art » disparait à Paris en 1983.