Jules-Renard Draner

(Belge 1833 - 1926)

Jules Renard est un dessinateur, illustrateur, caricaturiste, graveur et créateur de costumes de théâtre belge, né à Liège en 1833 et mort à Paris en 1926. Il signe ses dessins du pseudonyme Draner, anagramme de son patronyme, bien qu’il ait aussi publié certaines œuvres sous le nom de Paf.
C’est dans l’entreprise de son père, imprimeur florissant, que le jeune Draner se familiarise avec le dessin de presse. Il dessine avec passion et montre ses œuvres aux illustrateurs imprimés chez son père. Il est remarqué par Félicien Rops tant pour son coup de crayon que pour son humour irrévérencieux et publie bientôt ses productions dans le fameux Uylenspiegel, le Journal des ébats artistiques et littéraires, une publication non conformiste qui célèbre le plaisir de vivre.

Son indépendance financière lui est assurée par un emploi à la Société des Zincs de la Vieille Montagne, fonction dont il s’acquitte avec un sérieux  qui lui vaut d’être muté à Paris lors du développement de l’entreprise. A son arrivée dans la capitale française, en 1861, Draner mène de front, en plus de sa carrière administrative, une carrière de dessinateur de presse et de concepteur de costumes de théâtre.
.
Une belle réussite l’attend dans le domaine du journalisme illustré. Il succède à Cham comme auteur des caricatures publiées par le Charivari sur le thème de « l’anecdote parisienne ». Ses dessins humoristiques, à l’humour léger et à la conception raffinée, ont beaucoup de succès et il effectue des livraisons hebdomadaires pour l'Éclipsé, l'Illustration, le Journal Amusant et  le Petit Journal pour Rire .Il s’intéresse aussi à la mode, et succède à Alfred Grévin à l'Almanach des Parisiennes.
Pour la Nouvelle Vie Militaire, il crée un genre nouveau de représentations militaires, en associant précision rigoureuse des uniformes et mise en scène drolatique des guerriers de l’Europe entière. Ces caricatures sont éditées en gravures indépendantes puis en recueil de 136 planches « Les Types militaires » dessinées et gravées de 1862 à 1868, publiées par Dusacq et par Dalziaro et imprimées à Paris chez Lemercier et chez Becquet.

Sa rencontre avec Jacques Offenbach lui ouvre le domaine de l’opéra bouffe. Très apprécié par le Petit Mozart des Champs-Elysées, il est l’auteur des costumes de la création de La Belle Hélène (1864) et de La Vie parisienne(1866), comme de La Grande Duchesse de Gerolstein(1867). Après la chute du Second Empire, il continue sa collaboration avec Offenbach et participe à tous ses projets, jusques et y compris la création posthume des Contes d’Hoffmann.

Pendant la Commune, il reste à Paris et fournit des dessins qu'il publie chaque jour en feuille libre pour soutenir le moral des combattants et des civils. Il en tirera deux recueils, la paix revenue, publiés sous le titre de Souvenirs du Siège de Paris et Paris assiégé.

Ses œuvres figurent dans le catalogue de la BNF, ainsi que dans les collections de l’Université de Liège.

A consulter : Œuvres de Draner dans le catalogue de la BNFJules Renard est un dessinateur, illustrateur, caricaturiste, graveur et créateur de costumes de théâtre belge, né à Liège en 1833 et mort à Paris en 1926. Il signe ses dessins du pseudonyme Draner, anagramme de son patronyme, bien qu’il ait aussi publié certaines œuvres sous le nom de Paf.
C’est dans l’entreprise de son père, imprimeur florissant, que le jeune Draner se familiarise avec le dessin de presse. Il dessine avec passion et montre ses œuvres aux illustrateurs imprimés chez son père. Il est remarqué par Félicien Rops tant pour son coup de crayon que pour son humour irrévérencieux et publie bientôt ses productions dans le fameux Uylenspiegel, le Journal des ébats artistiques et littéraires, une publication non conformiste qui célèbre le plaisir de vivre.

Son indépendance financière lui est assurée par un emploi à la Société des Zincs de la Vieille Montagne, fonction dont il s’acquitte avec un sérieux  qui lui vaut d’être muté à Paris lors du développement de l’entreprise. A son arrivée dans la capitale française, en 1861, Draner mène de front, en plus de sa carrière administrative, une carrière de dessinateur de presse et de concepteur de costumes de théâtre.
.
Une belle réussite l’attend dans le domaine du journalisme illustré. Il succède à Cham comme auteur des caricatures publiées par le Charivari sur le thème de « l’anecdote parisienne ». Ses dessins humoristiques, à l’humour léger et à la conception raffinée, ont beaucoup de succès et il effectue des livraisons hebdomadaires pour l'Éclipsé, l'Illustration, le Journal Amusant et  le Petit Journal pour Rire .Il s’intéresse aussi à la mode, et succède à Alfred Grévin à l'Almanach des Parisiennes.
Pour la Nouvelle Vie Militaire, il crée un genre nouveau de représentations militaires, en associant précision rigoureuse des uniformes et mise en scène drolatique des guerriers de l’Europe entière. Ces caricatures sont éditées en gravures indépendantes puis en recueil de 136 planches « Les Types militaires » dessinées et gravées de 1862 à 1868, publiées par Dusacq et par Dalziaro et imprimées à Paris chez Lemercier et chez Becquet.

Sa rencontre avec Jacques Offenbach lui ouvre le domaine de l’opéra bouffe. Très apprécié par le Petit Mozart des Champs-Elysées, il est l’auteur des costumes de la création de La Belle Hélène (1864) et de La Vie parisienne(1866), comme de La Grande Duchesse de Gerolstein(1867). Après la chute du Second Empire, il continue sa collaboration avec Offenbach et participe à tous ses projets, jusques et y compris la création posthume des Contes d’Hoffmann.

Pendant la Commune, il reste à Paris et fournit des dessins qu'il publie chaque jour en feuille libre pour soutenir le moral des combattants et des civils. Il en tirera deux recueils, la paix revenue, publiés sous le titre de Souvenirs du Siège de Paris et Paris assiégé.

Ses œuvres figurent dans le catalogue de la BNF, ainsi que dans les collections de l’Université de Liège.

A consulter : Œuvres de Draner dans le catalogue de la BNFJules Renard est un dessinateur, illustrateur, caricaturiste, graveur et créateur de costumes de théâtre belge, né à Liège en 1833 et mort à Paris en 1926. Il signe ses dessins du pseudonyme Draner, anagramme de son patronyme, bien qu’il ait aussi publié certaines œuvres sous le nom de Paf.
C’est dans l’entreprise de son père, imprimeur florissant, que le jeune Draner se familiarise avec le dessin de presse. Il dessine avec passion et montre ses œuvres aux illustrateurs imprimés chez son père. Il est remarqué par Félicien Rops tant pour son coup de crayon que pour son humour irrévérencieux et publie bientôt ses productions dans le fameux Uylenspiegel, le Journal des ébats artistiques et littéraires, une publication non conformiste qui célèbre le plaisir de vivre.

Son indépendance financière lui est assurée par un emploi à la Société des Zincs de la Vieille Montagne, fonction dont il s’acquitte avec un sérieux  qui lui vaut d’être muté à Paris lors du développement de l’entreprise. A son arrivée dans la capitale française, en 1861, Draner mène de front, en plus de sa carrière administrative, une carrière de dessinateur de presse et de concepteur de costumes de théâtre.
.
Une belle réussite l’attend dans le domaine du journalisme illustré. Il succède à Cham comme auteur des caricatures publiées par le Charivari sur le thème de « l’anecdote parisienne ». Ses dessins humoristiques, à l’humour léger et à la conception raffinée, ont beaucoup de succès et il effectue des livraisons hebdomadaires pour l'Éclipsé, l'Illustration, le Journal Amusant et  le Petit Journal pour Rire .Il s’intéresse aussi à la mode, et succède à Alfred Grévin à l'Almanach des Parisiennes.
Pour la Nouvelle Vie Militaire, il crée un genre nouveau de représentations militaires, en associant précision rigoureuse des uniformes et mise en scène drolatique des guerriers de l’Europe entière. Ces caricatures sont éditées en gravures indépendantes puis en recueil de 136 planches « Les Types militaires » dessinées et gravées de 1862 à 1868, publiées par Dusacq et par Dalziaro et imprimées à Paris chez Lemercier et chez Becquet.

Sa rencontre avec Jacques Offenbach lui ouvre le domaine de l’opéra bouffe. Très apprécié par le Petit Mozart des Champs-Elysées, il est l’auteur des costumes de la création de La Belle Hélène (1864) et de La Vie parisienne(1866), comme de La Grande Duchesse de Gerolstein(1867). Après la chute du Second Empire, il continue sa collaboration avec Offenbach et participe à tous ses projets, jusques et y compris la création posthume des Contes d’Hoffmann.

Pendant la Commune, il reste à Paris et fournit des dessins qu'il publie chaque jour en feuille libre pour soutenir le moral des combattants et des civils. Il en tirera deux recueils, la paix revenue, publiés sous le titre de Souvenirs du Siège de Paris et Paris assiégé.

Ses œuvres figurent dans le catalogue de la BNF, ainsi que dans les collections de l’Université de Liège.

A consulter : Œuvres de Draner dans le catalogue de la BNF