Alberto Ibanez

(Mexicain 1961 - 19??)

Alberto Ibañez est un photographe né en 1961 à Oaxaca au Mexique. Il est considéré comme un " socio-anthropologue de l'image "  car il cherche à saisir à travers son œuvre les continuités et les mutations du monde contemporain.
Après avoir effectué des recherches à l'École nationale d'anthropologie du Mexique (ENAH), il collabore au travail photographique de différents musées au Mexique, en assurant la mise en valeur des œuvres pour les expositions et en participant aux travaux de restauration.

- Musée de Izcateopan dans l'État de Guerrero
- Musée régional communautaire de Morelia, Michoacan
- Musée Serfin
- exposition Le Jeu de Pelote au Musée régional de Sinaloa
- photographie de fresques murales pour le musée de Puebla

Alberto Ibañez collabore également à plusieurs journaux et revues au Mexique puis en France où il vient vivre. Il travaille notamment en cheville avec des journalistes pour illustrer les dossiers de reportages.

- Au Mexique, les journaux avec lesquels il travaille sont: El Dia, El Nacional, Motivos, La Jornada, Mira, Macropolis, Ojarasca
- A l'étranger : El Andar Latino (Los Angeles), O'Globo (Brasil)
- En France il participe à L'Humanité, Le Monde diplomatique, Courrier international, Volcans, Geo Mundo et Marie-Claire

Ses voyages sont aussi pour lui l’occasion d’effectuer plusieurs séries de portraits qui donnent lieu à des expositions.

- «Le Soleil Suos"" du ""Café Tamia"" au Mexique
- Exposition de photos sur la vie quotidienne du Mexique dans le Café "Cannibale" de Paris
- Exposition au Festival du Vent en Corse.

Il imprime une grande expressivité dans son œuvre et cherche à révéler au travers de l’image les sentiments éprouvés par ses personnages.
« Dans mes photos, j’essaye de rendre ma relation avec la personne que je photographie, en évitant de prendre une distance quelconque au moment où je prends la photo. Ce qui est important c’est la confiance, la symbiose avec la personne photographiée, l’inscription dans le moment vécu.»

"Le but de mon travail est de traduire ce que je vois, que les gens puissent voir à travers mes portraits la situation réelle, que l'image dise le mode de vie qui est celui de ces autres humains. "

Alberto Ibañez est sélectionné en 1994 pour la Biennale de photojournalisme sur le thème : " Huichols : héritiers de magie et tradition ", après avoir réalisé une série de photos sur ce peuple indigène vivant au centre-ouest du Mexique.
Il illustre en 1997 le livre d'Yvon Le Bot,directeur de recherche au CNRS : Le Rêve zapatiste.