J. Blass

(Français)

Caricaturiste parisien antirépublicain très connu, ilustrateur actif durant la deuxième moitié du XIXème siècle, J. Blass dessine très certainement sous un pseudonyme choisi pour sa ressemblance euphonique avec le Gil Blas de Santillane, le roman picaresque de Lesage.

On aimerait savoir qui se cache derrière ce nom aux allusions combatives : peut-être un peintre qui ne veut pas mélanger son activité politique et constestataire avec son activité artistique ? J. Blass pourrait aussi être un activiste convaincu, peut-être un pamphlétaire, à moins qu’il ne veuille simplement protéger son anonymat de la police ?

Il collabore à la presse antirépublicaine comme Le Triboulet à partir des années 1880, le Soleil du Dimanche durant toutes les années 1890, et semble-t-il au Pilori sous un autre pseudonyme.

Vers le milieu des années 1880, La Comédie Politique, journal satirique lyonnais, fait appel à lui pour remplacer Zède. Il signe alors toutes ses caricatures lyonnaises du pseudonyme de Pouf.

A coté de son activité de dessinateur de presse, Il illustre de nombreux livres, certains engagés, comme "La Ménagerie républicaine", ou Bismarck en caricatures, mais aussi des ouvrages sur le monde du théatre, du cirque et de l’opéra, comme "Entrée de clowns" de Félicien Champsaur.