Léopold Kretz

(Français 1907 - 1990)

Léopold Kretz est un sculpteur, peintre, graveur, facteur de médaille, lithographe et dessinateur français d’origine juive polonaise né en 1907 à Lemberg dans l’empire austro-hongrois. Figurative, son œuvre s’inscrit dans le prolongement de celle de Despiau et de Bourdelle.

De Lemberg à Paris

Leopold Kretz commence sa formation à l’Académie d’Art de la ville de Lemberg, placé sous le patronage du métropolite Sheptisky.Il y suit les cours du peintre Novakivsky, puis part à Cracovie se former à la sculpture à l’Académie des Beaux-Arts . En 1931, il reçoit une bourse du metroplote Shptiski pour se perfectionner à Paris.
A Paris, il suit l’enseignement de Landowski (Beaux-Arts) et surtout de Bourdelle (à la Grande Chaumière) qui reconnaît en lui un artiste d’importance.
Dès 1932, Kretz est exposé en solo à galerie Pierre et s’impose comme un de sculpteurs prometteurs de sa génération. Jeanne Castel s'interesse à lui et l'expose régulièrement dans sa galerie. Il enchaine les commandes publiques et privées, commandes de l’Etat Français pour le Musée du Luxembourg, commande Leopold Kretzdu Musée d’art moderne de la ville de Paris, bustes de Gide et de Ravel.

Léopold Kretz. Buste de jeune fille. Musée de Mont de Marsan.

Les dessins de sculpteur

Kretz n’a cessé de pratiquer le dessin pendant toute sa carrière. Mais il faut mentionner particulièrement la partie de son œuvre dessinée qui est liée à la Seconde Guerre mondiale. Après un bref passage dans l’Armée Polonaise en France, Kretz s’engage dans la Résistance et est obligé d’entrer dans la clandestinité. Il n’a alors à sa disposition que le dessin pour s’exprimer et ses œuvres de cette période sont remarquables par l’intensité qu’elles dégagent. Après la guerre, Kretz continue à dessiner et ses dessins font l'objet d'expositions régulières. Léopold Kretz. Nu. 1980

Léopold Kretz. Nu. 1980

 

La consécration

Leopold Kretz devient dans l’après-guerre un des sculpteurs incontournables du paysage artistique français. Il expose régulièrement de manière personnelle, est présent dans les expositions de prestige sur la sculpture francaise . Il participe notamment à l’exposition du Musée Rodin "la Sculpture française contemporaine de Rodin à nos jours," au retentissement international.
Avec Jean Osouf, il fonde le « groupe des Neuf », réunissant les sculpteurs figuratifs Marcel Damboise, Paul Cornet et Gunnar Nilsson, ainsi que Jean Carton, Raymond Corbin, et Léon Indenbaum .
En 1975, il devient vice-président de la Société Nationale des Beaux-Arts.
Une des commandes marquantes qu’il réalise est la sculpture des trois archanges de la Fontaire Notre-Dame à Paris. Sa sculpture "jeune fille dans la rue" orne une place d'Angers .

 Léopold Kretz.Jeune fille dans la rue @gardien du passé

 

L’enseignement

A coté de son activité purement créatrice, Leopold Kretz décide de consacrer à partir de la Liberation une partie de son temps à l’enseignement. Pendant cinq années, il enseigne à l’académie de la grande Chaumière, puis devient professeur de sculpture à l’Ecole des Beaux-Arts de Reims de 1950 à 1974. Il est ensuite nommé en 1975 professeur de portrait aux Beaux-Arts de Paris, poste qu’il occupe jusqu’en 1983.

Léopold Kretz décède en 1990.
Il est enterré au cimetière du Montparnasse, et sa tombe est orné d’une de ses sculptures, « le prophète ».
En 2008, la veuve de Léopold Kretz, Ana-Maria, lègue à la ville de Mont-de-Marsan l’atelier de son mari, soit  près de 1500 œuvres.
Ces œuvres sont conservées au Musée Despiau-Wlérick de Mont-de-Marsan.

 

Pour en savoir plus: expositions au Musée de Mont-de-Marsan

Vidéo sur Mont de Marsan - Exposition "Atelier Kretz - Sculptures restaurées"