John Raphaël  Smith

(Anglais 1751 - 1812)

John Raphael Smith est un peintre, graveur, pastelliste anglais qui naquit à Derby en 1751 et mourut à Doncaster en 1812. Plus que pour ses peintures à l’huile, pourtant de facture élégante et raffinée, il en renommé pour ses gravures à la manière noire et pour ses portraits au pastel de la haute société britannique.

Thomas Smith of Derby(1720-1767), le père de John Raphael Smith, était un peintre  paysagiste reconnu pour son talent,. Pourtant il ne soutint en rien les ambitions artistiques de son fils et lui fit apprendre le métier de drapier. C’est en cet état que John Raphael Smith s’installa à Londres en 1769. Cependant, il passait ses loisirs à peindre des miniatures plus appréciées par sa clientèle que les tissus qu’il vendait. Mais ce fut sa découverte de la gravure à la manière noire (mezzotinto) qui décida de son succès. Sa maîtrise de cette difficile technique le rendit vite célèbre et il ouvrit une boutique d’éditeur de gravure en 1781. Il gravait en noir les reproductions des œuvres d’artiste célèbres (Reynolds, Romney,Liotard, etc) et en couleur les reproductions de ses propres tableaux. Son succès fut tel qu’il employât jusqu’à trente graveurs pour l’assister, dont le peintre Charles Howard Hodges. Ses œuvres étaient si populaires qu’elles étaient copiées par des artistes renommés, comme le peintre vénitien Anna Pasetti.

Son succès dura jusqu’en 1802, date à laquelle, la gravures à la manière noire ayant passé de mode, John Raphael Smith consacra toute son activité au pastel. Ses portraits  en petit format de la gentry et de la haute aristocratie anglaise connurent la même renommée que ses manières noires. Cependant, sa vie familiale peu conforme aux exigences du bon ton, (il divorçât de son épouse pour adultère et eut ensuite deux compagnes , et eut douze enfants de ces trois différents lits) l’empêchât de connaître les honneurs qu’auraient du lui apporter son succès et il ne fut jamais reçu à la Royal Academy, faisant l’objet d’une cabbale hostile.

Un de ses fils, John Rubens Smith (1775-1849) peintre et graveur comme son père, travailla principalement aux USA.

Sources :

Neil Jeffares, Dictionnary of pastellists before 1800

John Raphael Smith and the great mezzotinters of the time of Reynolds . Introduction de Arthur M. Hind. Editeur , William Heinemann . London MCMXI.

Frankau, Julia. John Raphael Smith, his life and works. London. 1902