achat photographie historique Les trois arches de l'entrée de le salle des fêtes de l'Hôtel de Ville de Paris, après l'incendie de 1871
Date de création : 
1871
Technique : 
Support : 
Papier
Dimensions : 
Montage: 40cm x 30 cm, Cadre 43cm x 33cm.
Inscription : 
Cachet de la signature en bas à droite.Situé au dos
Etat de l'œuvre : 
Très bon. Léger jaunissement, rousseurs sur le carton de montage n'affectant pas le tirage.
Domaines : 
Période : 
180 €
L'œuvre

Les trois arches de l'entrée de le salle des fêtes de l'Hôtel de Ville de Paris, après l'incendie de 1871

Porte à l'arrière la mention suivante : Intérieur de l'Hôtel de Ville. Salle des Fêtes. Tome I. NC 317

Provenance : collection Georges Sirot.

Pour les collectionnneurs qui veulent conserver cette photographie à l'abri de la lumière, l'oeuvre peut être vendue sans encadrement, avec son montage moderne de papier sans acide.

Qu'en dire ?

Cette photographie a été composée selon une exigence de symétrie des plus rigoureuses.

Le photographe a travaillé son cadrage afin de disposer, à l'arrière des trois arches, d'une perspective classique de destruction qui fai penser aux tabeaux par lesquels Hubert Robert immortalisa les ruines du Colisée à Rome.

Il existe de nombreuses photographies des dévastations intérieures. Ce cliché, pris de l'extérieur, privilégie la composition et la beauté architecturales. Ce n'est pas un cliché de propagnade, mais bien une vision romantique de la beauté d'un lieu ruiné.

Cette vue a été prise plusieurs semaines après l'incendie, comme le prouvent l'herbe qui pousse déjà au premier plan et les échelles des ouvriers à droite.

La Salle des Fêtes a été reconstruite quasi à l'identique sur décision de la Toisième République  (photo contemporaine prise de l'intérieur de la Salle des Fêtes © copyright Mairie de Paris)

 

L'artiste

Ferrier

Jacques Alexandre

Jacques Alexandre Ferrier est un photographe français né en 1831 et mort en 1912.

Jacques Alexandre Ferrier est initié à la photographie par son père, Claude Marie Ferrier(1811-1889) qui fonde un studio de photographe à Paris sous Napoléon III, en 1851.

Le premier catalogue des productions stéréoscopiques De Ferrier paraît en 1853.