Demande de renseignement

Vous souhaitez recevoir plus d'informations concernant une oeuvre, ses caractéristiques ...

Les filles de Loth (d’après le tableau

1200 € 2100 €
Sanguine sur Papier vergé crème 1774
39,3 cm x 32,5 cm

Datée au dos et signée M.J.Placet

A propos de l'oeuvre

Cet important dessin à la sanguine à la sanguine reprend un tableau que Von Poelenburgh exécuta à Londres entre 1634 et 1641. Le modelé des corps féminins contraste avec le rendu de l’épuisement du corps de Loth et l’expression énigmatique de sa fille qui le soutient, le regard perdu dans la contemplation de l’avenir. Esquissée au trait, la silhouette de la mère pétrifiée montre comment un artiste peut, grâce au plus simple dessin, égaler le rendu des multiples glacis d’une peinture à l’huile.

C’est un voyage initiatique en miniature que cette sanguine. D’une part, nous sommes face à un sujet tiré de l’Ancien Testament (la chute de Sodome et Gomorrhe), exécuté dans la première moitié du XVIIème siècle par un peintre hollandais séjournant à Londres sur invitation royale. D’autre part, nous regardons une reprise réalisée par un artiste français qui, 25 ans avant la Révolution française, s’impose et réussit le très difficile exercice de transposer à la sanguine une huile sur toile aux multiples coloris.

L'artiste

Cornelis  Van Poelenburgh
Cornelis Van Poelenburgh est né vraisemblablement le 21 janvier de l'année 1594 ou 1595, à Utrecht où il mourra en 1667. Il est l'auteur de paysages italiens de format réduit, œuvres raffinées, sur panneau ou sur cuivre,…

Vous aimerez aussi