André Chochon

(Français 1910-2005)

André-Eugène-Louis Chochon est un peintre, lithographe, graveur et illustrateur français né en 1910.

 

FORMATION

Par ses deux parents, René Chochon et  Marguerite Rey du Boissieu, André Chochon appartient à deux vieilles familles rennaises.
De 1928 à 1930, André Chochon est d’abord formé aux Beaux-Arts de Rennes, où il reçoit l’enseignement de Jules Ronsin. Il gagne ensuite Paris et sort diplômé de l’Ecole nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris où il fut l’élève de Lucien Simon, et de Sabatté.
Il expose dès 1933 à la Société des Artistes Français.
En 1938, il concourt pour le prix de Rome et obtient le Second Grand Prix pour une composition sur le sujet suivant: « Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front ».
En décembre 1940, il reçoit une bourse de la case Velasquez, mais ne pourra se rendre en Espagne qu’après la fin de la guerre (1946-1947).

L’ŒUVRE

André Chochon a toujours peint de manière figurative. Il est reconnaissable à sa touche onctueuse et ronde, qui l’accompagne toute sa vie. On peut  dégager plusieurs périodes dans son œuvre :

La peinture sociale

Très influencé par le monumentalisme du réalisme soviétique, André Chochon met en valeur l'effort humain et le courage ouvrier, comme en témoigne l'oeuvre qu'il a présentée pour le Prix de Rome

Le Travail.Chochon André-Eugène-Louis.Rennes, musée des Beaux-Arts©RMN

 

Le misérabilisme de l’après-guerre 

Les épreuves de la guerre marquent à la fois la palette et les sujets d'inspiration d'André Chochon. L'artiste peint des mendiants, des infirmes marqués par la soufrance. Il peint aussi des sujets intimistes qui l'amènent peu à peu à retrouver une inspiration plus optimiste

L'aveugle-Chochon André-Eugène-Louis Paris, Centre Pompidou - Musée national d'art moderne - Centre de création industrielle@RMN

Une poésie aux couleurs souriantes

Peu à peu, les toiles de Chochon se peuplent de jeunes femmes aux cheveux longs croquant des cerises, d'arlequins et de clowns . Les paysages aussi deviennent plus riant. Une inspiration poétique et des couleurs apaisées assurent à Albert Chochon un succès public jamais désavoué.

L'heure du thé. André Chochon©artprice

 

André Chochon décède en 2005. Ses œuvres sont dans les collections du centre Georges Pompidou, de la Réunin des Musées nationaux ( musée des beaux-arts de Rennes) , de l’ENSBA, etc …

Les signatures

Dans ses oeuvres de jeunesse, André Chochon signe avec l'initiale de son prénom, comme la signature suivante qui date de 1935.

 

 

 

Plus tard, l'artiste laissera tomber l'initiale pour signer de son unique nom de famille.

 

 

Pour en savoir plus :  La vie et l'oeuvre d'André Chochon, artiste peintre, par Pierre Imbourg
Volume 3 de Collection La vie et l'œuvre. Éditeur D. Thibaud. 63 pages