Incendie des Tuileries, tirage albuminé de Ferrier et Lecadre.Salle des maréchaux. achat photographie art
Date de création : 
1871
Technique : 
Support : 
papier
Dimensions : 
Tirage: 20,3cm x 14cm, carton de présentation 29cm x 23cm, montage 40cm x 30cm
Inscription : 
Signé en bas à droite du tampon Ferrier et Lecadre
Etat de l'œuvre : 
Trés bon,
Domaines : 
Période : 
180 €
L'œuvre

Les Tuileries après l'incendie de 1871. Ruines de la salle des Maréchaux.

Devant une colonnade aux stucs éventrés par la chaleur, les gravats s'amassent sous les plafonds brûlés jusqu'à la dernière lambourde.

Tirage albuminé signé du tampon humide des photographes Ferrier et Lecadre

Provenance : collection Georges Sirot.

Pour les collectionnneurs qui veulent conserver cette photographie à l'abri de la lumière, l'oeuvre peut être vendue sans encadrement, avec son montage moderne de papier sans acide.

 

Qu'en dire ?

Dès que le son des fusillades se fut éteint, le tourisme reprit ses droits et les Anglais revinrent visiter Paris. 

Les curieux ne se pressaient plus aux bals du Second Empire, mais visitaient les ruines des bâtiments détruits par les émeutiers. Dans les vitrines des photographes de renom étaient exposés des tirages représentant les restes des monuments dévastés.

Les acquéreurs britanniques de ces photographies cherchaient-ils, à travers ces témoignages de destruction, à se rassurer sur la prospérité de leur pays? Ou bien étaient-ils simplement frappés par la beauté des ruines et la qualité artistique des prises de vues?

 

Ci après la Salle des Maréchaux telle que représentée sur une aquarelle de Fortuné de Fournier.

 Vous pouvez aussi voir une reconstitution en couleurs de cette aquarelle sur la photographie Incendie des Tuileries. Le salon Rouge.

 

 

L'artiste

Ferrier

Jacques Alexandre

Jacques Alexandre Ferrier est un photographe français né en 1831 et mort en 1912.

Jacques Alexandre Ferrier est initié à la photographie par son père, Claude Marie Ferrier(1811-1889) qui fonde un studio de photographe à Paris sous Napoléon III, en 1851.

Le premier catalogue des productions stéréoscopiques De Ferrier paraît en 1853.