Armand Point. Bacchanale. Encre, lavis d'encre et gouache blanche. Art moderne, symbolisme
Technique : 
Support : 
Papier préparé brun
Dimensions : 
Dessin: 26cm x 20cm. Cadre: 36,5cm x 32cm.
Inscription : 
Signature à l'encre rouge (un peu passée) en bas à gauche.
Etat de l'œuvre : 
Bon. Insolation. Petite déchirure restaurée en haut à droite
Domaines : 
Période : 
980 €
L'œuvre

Encre, lavis d'encre et gouache blanche, par Armand Point.

Un grand satyre musclé nourrit un chien des reliefs d'un sacrifice, tandis que deux Bacchantes en proie à l'ivresse laissent tomber leurs coupes.

Beau cadre en bois doré contemporain.

Ce tableau a été choisi pour illustrer dans notre exposition virtuelle un poème du recueil de Paul Verlaine "Fêtes Galantes".
​VISITEZ NOTRE EXPOSITION sur "Scènes et Fêtes galantes" en CLIQUANT ICI pour accéder au catalogue.

Symbolisme.

Art nouveau.

 

Qu'en dire ?

Cette oeuvre très incisive représente les hommages rendus au Dieu Pan par un beau Satyre et les deux Bacchantes qui l'accompagnent.  

C'est une scène d'ivresse et de transgression à la fois suggestive et intrigante , dans laquelle l'artiste s'est amusé  à intervenir sur plusieurs niveaux.

Tout d'abord, le sujet est pensé de manière à nous plonger au fur et à mesure dans plusieurs niveaux de compréhension.

Au premier abord, ce qui frappe, c'est le bel ordonnancement classique qui se présente à nous: le beau satyre musclé sur la droite, la Bacchante lascivement étendue  au premier plan, avec le chien traditionnel qui occupe le milieu de la scène.

Puis l'on est frappé par l'impression qu'il y a plus à voir. Le traitemant du trait et des touches de gouache est intrigant. L'artiste maitrise son art mais volontairement évoque les hachures tremblées de l'ivresse. On remarque que le satyre pourrait être ithyphallique, que le sourire de la Bacchante allongée est moins de séduction que de profonde ébriété. La référence classique s'efface pour des références plus trivialement humaines.

Enfin, le jeu du satyre avec le chien prend tout son sens si on l'observe bien : avec un long baton, le Satyre nourrit le chien, espèce infernale, des restes d'un sacrifice destiné aus Dieux. C'est un acte de sacrilège, d'outrage aux vertus sociales et religieuses. On se retrouve face à la vrai signification de la bacchannale : le manque de respect et la provocation poussés dans son ultime limite. 

Dans cette oeuvre, Armand Point nous livre à la fois ses connaissances profondes de l'Antiquité et des bassesses de l'âme humaine. 

 

L'artiste

Point

Armand

Armand POINT est un artiste peintre, lithographe, illustrateur et graveur français né à Alger en 1861. Il fut un des maîtres du symbolisme.

Les premières influences

Originaire d’une famille ouvrière, mi-bourguignon mi espagnol, Armand Point est orphelin dès six ans, ses parents décédant lors des épidémies de typhus et de choléra qui ravagent la France à la fin du Second Empire. Armand Point est élevé à Paris par sa tante, et est formé au dessin et à la peinture par le peintre de Auguste Clément Herst.