Le collant noir achat art moderne figuration narrative
Date de création : 
1981
Technique : 
Support : 
Toile
Dimensions : 
Tableau : 27cm x 16 cm.
Inscription : 
Signé, daté, numéroté et mentionné à l'arrière.
Etat de l'œuvre : 
Excellent
Domaines : 
720 €
L'œuvre

Les collants noirs.

Huile sur toile d'Elisabeth Dujarric.

Série des Petits Levers.N°16.

Une femme debout se prépare à enfiler son collant. 

 

Qu'en dire ?

Une très intéressante composition où le peintre, fidèle à sectionner et répartir les temps, les objets et les actions accomplies au lever, centre les trois quart de son tableau sur un collant noir en train d'être déplié. L'objet semble animé d'une vie autonome, s'apprêtant à opposer une résistance toute naturelle à l'action qu'on va lui faire subir.

Le femme est cadrée des pieds jusqu'à la poitrine, et ses lourds seins dénudés donnent au haut d'u tableau une impression de stabilité et de force.

Les coloris sont des terres qui vont du noir aux terre de Sienne brûlée, conférant une harmonie quasi voluptueuse à cet arrêt sur image.

Une touche de blanc illumine le tableau : le bord de la simple culotte de coton qu'a enfilé la femme, suggerant la rondeur des hanches et la tâche difficile qui se prépare : adapter le noir serpent élastique du collant à une chair bien ferme et bien ronde s'averera surement plus difficile qu'on le pense.

Encore, une fois, Dujarric introduit une autre référence picturale et temporelle. Elle peint un moment de légère inquiétude et de pensée triviale: comment vais-je bien réussi à maitriser cet engin là? Mais elle raconte aussi une autre aventure, ancrée dans le temps et dans l'histoire de l'art. Le collant est un serpent,  la nudité celle de la première femme avant d'être chassée du paradis terrestre. Il y a dans ce collant et dans cette femme beaucoup des représentations flamandes de ces Eves voluptueuses tentées par le démon.

L'artiste

Dujarric

Elisabeth

Elisabeth Dujarric est une artiste peintre, lithographe, graveur française née en 1930 à Jouy-en-Josas. 

Elisabeth Dujarric de la Rivière s'est formée dans les académies indépendantes de peinture parisienne ( Jullian, la Grande Chaumière).

Résolument figurative, elle participe à toutes les grandes étapes du renouveau de la peinture figurative française après la deuxième guerre mondiale.
Membre du groupe d'artistes animé par Rebeyrolle, elle passe d'une figuration classique, large et aérée à une peinture novatrice, où les formes et les couleurs s'entrechoquent.