Au XVIIIème siècle, les gravures sont la seule façon de reproduire une image en plusieurs exemplaires. Ces gravures peuvent servir à documenter des lieux (les vues d'optique), à tenir un registre des connaissances scientifiques (gravures des encyclopédies) ou encore à faire réfléchir sur les moeurs (gravures de genre).
Les artistes tels que Joseph Raphael Smith recherchent la perfection technique avec ferveur et la fin du XVIIIème marque l'apogée d'une maîtrise de l'art de la gravure qui restera inégalée.