Parvine Curie

(Française 1936)

Parvine Curie est une sculptrice française née à Nancy en 1936. Outre la sculpture, elle s'exprime aussi par le collage et le textile.

Parvine Curie commence des études linguistiques après son baccalauréat. C'est à Barcelone qu'elle découvre, grâce à sa rencontre avec le sculpteur catalan Marcel Marti, sa vocation artistique. Marti lui conseille de se former en autodidacte, afin de ne pas perdre sa spontanéité, et la guide dans cette démarche.

Les premières recherches.

Parvine Curie explore d'abord la peinture et le dessin, puis en utilisant de matériaux bruts, argile, fil de fer, etc commence à élaborer des sculpteres figuratives aux formes primitives, ainsique des bijoux et des décorations de vitrine. Elle épouse Marti en 1959, et donne naissance à un fils. Le thème de la mère, dans son sens sacré et quasi magique commence à la hanter. 

La découverte

C'est Marcel Marti qui déclence le déclic de la sculpture abstraite chez Parvine Curie. En observant des dessins où elle avait laissé son crayon aller au hasard, il perçoit les lignes de forces qui les habitaient. De ces lignes vont naître les premières Mères, sculptures abstraites où s'imbriquent le dedans et le dehors, l'ombre et la lumière,faites de bois recouvert de métal martelé.

La rencontre

En 1970, Parvine Curie s'installe à Paris. Elle présente Première Mère au Salon de la Jeune sculpture. François Stahly célèbre sculpteur au fait de sa maturité, la remarque et l'invite à se joindre à l'atelier collectif du Crestet où il est en train de réaliser son Grand Labyrinthe pour le Parc du Capitole à Albany. Parvine Curie y apprend les bases de la sculpture monumentale.

La carrière internationale.

An fil des expositions  et d'une evolution artistique en constant approfondissement, Parvine Curie devient une des sculptrices françaises les plus renommées sur le plan mondial. Ayant divorcé de Marti et épousé François Stahly, veuf, en 1975, elle entreprend une série de voyages qui renouvellent son inspiration. Après le thème des Mères, viennent les Portes et les arbres sacrés, les Pyramides et les escaliers. En 1984, le musée d'art moderne de Troyes organise une exposition retrospective. Elle sculpte alors Banyan,la porte du musée. Parvine Curie explore des matériaux plus divers, les tentures et les tissus et les collages en 1999, lors d'une exposition à Barcelone. Elle expose régulièrement en France et à l'étranger et est suivie par la galerie Martel-Greiner, qui la présente notamment au BRAFA (Bruxelles) en 2016. 

Pour en savoir plus:

- le site de l'artiste
- Les pionnières: dans les ateliers de femmes artistes du XX eme siècle. Livre d'Elisabeth Védrenne et Valérie de Maulmin . Edité par Somogy,Galerie Martel Greiner et Connaissance des arts. 2018 ( la couverture de ce livre figure en illustration de cette fiche).