Date de création : 
2011
Technique : 
Support : 
Papier
Dimensions : 
feuille: 38cm x 28cm, montage 50cm x 40cm. Cadre 54cm x 44cm.
Inscription : 
Monogrammé et daté 11 en bas à droite
Etat de l'œuvre : 
Excellent
Domaines : 
Période : 
420 €
L'œuvre

Bientôt Voilée.

Encre de chine, rehaut de blanc et collage exécuté en 2011.

Encadré dans une baguette noire contemporaine.

Qu'en dire ?

Cette magistrale composition allie beauté plastique, réflexion poétique et message philosophique.

L'harmonieuse utilisation de noirs intenses que seule l'encre de chine peut produire, alliés aux dégradés du lavis et aux doubles blancheurs de l'acrylique et des réserves de papier produit un effet quasi hypnotique.

Cette oeuvre attire le regard puis capture l'attention par la répétition des motifs, particulièrement celui de l'oeil, par le placement incisif des éléments collés, de la photographie d'identité retravaillée aux bandes noires verticales qui sabrent le papier.

Il y a dans cette oeuvre, en deça de la simple beauté de l'image, de nombreuses évocations de nature poétique qui renforcent la fascination qu'elle suscite. Les éléments verticaux évoquent le fil d'un poignard, le regard triple  est à la fois interrogation sur le monde et appel muet. Et les volutes que dessinent les traits d'encre sont autant de tatouages superposés, des marques scarificatrices imposées par la vie. 

Mais surtout, le titre sans ambiguité donné par l'artiste à sa composition " Bientôt voilée" donne à cette encre la valeur d'une déclaration. Il n'y a pas jugement de valeur, mais la description d'un état de fait auquel le spectateur/regardeur est libre d'ajouter sa propre construction morale.

La photographie aux traits masqués par l'encre(à gauche, au niveau de la pommette) évoque le problème de l'identité d'une femme avec ou sans voile. Les yeux superposés deviennent le seul contact visible avec le monde... Tout, dans cette oeuvre, évoque l'idée de transition, de passage entre voilement et nudité du visage.

Rodriguez, avec beaucoup de finesse, décrit  l'effet que ce changement d'état produit sur celle qui porte le voile et sur le monde qui la perçoit.
Se cacher ou s'offrir, voir et ne pas être vue, c'est toute la question de la femme dans la société que dessine l'artiste dans cette oeuvre qui ne peut laisser indifférent.

 

L'artiste

Rodriguez

Osvaldo

Osvaldo Rodriguez est un artiste plasticien argentin de renommée internationale, né à Buenos-Aires en 1946 et travaillant en France à partir de 1977.

Ses principaux moyens d’expression sont la peinture, la gravure et la sculpture, mais il pratique aussi avec passion le décor de théâtre et de cinéma.

Osvaldo Rodriguez entre à l’Ecole des Beaux-Arts de Buenos-Airès à dix-neuf ans, et reçoit l’enseignement du sculpteur Antonio Pujia. Il obtient son diplôme en 1968.