Technique : 
Support : 
Papier
Dimensions : 
Photographie:30,5cm x 40,5cm; cadre:32,5cm x 42,5cm
Inscription : 
Titré et signé en bas; Signé, daté et inscription "œuvre unique" sur l'arrière du montage
Etat de l'œuvre : 
Excellent
Domaines : 
Période : 
1000 €
L'œuvre

Photomontage et collage exécuté en 1988.

Cette oeuvre représente les yeux de la tante de l'artiste, dédoublés en deux tirages où ils ont été isolés du visage par des éléments réfléchissants, et décorés de pétales et de graines de fleurs.

A l'occasion des Rencontres de la photographie à Arles, voici un travail qui appartient à une série  pivot dans l'évolution de Christine Spengler, ayant pour thème la famille de l'artiste.

Qu'en dire ?

L'artiste se réapproprie dans ce montage la démarche des femmes iraniennes qui rendent hommage à leurs défunts en décorant les photos des disparus de pétales de roses. Elle l'a enrichie de sa propre créativité , ainsi que de son sens du symbolique . 

Christine Spengler a utilisé deux tirages de taille différente d'une photographie du visage de sa tante. Elle a ensuite couvert ces deux photos de bris de miroir pour l'une, de roses fanées, de plumes et d'éléments en pate de verre pour l'autre, avant de les photographier à nouveau. Ces deux éléments ont ensuite été tirés en deux tailles differentes et associés à des pétales de rose artificielles et à des graines de légumineuses..

Cette oeuvre entre en résonnance avec de nombreuses émotions et suscite un tournoiement d'impressions. Ces yeux associés aux miroirs brisés du malheur, qu'apportent-ils? Renvoient-ils à la distorsion du mensonge ou à la tristesse de la fracture? Ces graines que l'on associe aux vrilles serpentines qui les ont portées à maturité, disent-elles  la contrainte ou au contraire le renouveau de la germination?

 

L'artiste

Spengler

Christine

Christine Spengler est une artiste plasticienne, écrivain et photographe française née en 1945.

La Maison de la Photographie vient de lui consacrer une exposition qui s’est terminée en juin 2016.

 

L’œuvre de Christine Spengler ne peut se séparer des évènements qui jalonnent son existence.