Incendie des Tuileries. L'escalier de l'Empereur. 1871.Photographie. Lucien Hervé et Charles Périer
Date de création : 
1871
Technique : 
Support : 
papier
Dimensions : 
Tirage : 24,4 cm x 19 cm. Carton: 44cm x 34,5cm. Cadre: 53,5cm x 43,5cm
Inscription : 
En bas à gauche, Tuileries. Escalier de l'Empereur. En bas à droite tampon rouge des initiales des photographes.
Etat de l'œuvre : 
Excellent.
Domaines : 
Période : 
320 €
L'œuvre

Après l'incendie des Tuileries.

Tirage sur papier albuminé, collé en plein sur son carton de présentation.

Encadré dans une baguette moderne en bois sombre.

Provenance : collection Georges Sirot.

Pour les collectionnneurs qui veulent conserver cette photographie à l'abri de la lumière, l'oeuvre peut être vendue sans encadrement, avec son montage moderne de papier sans acide.

Qu'en dire ?

« Pour un moment, l’artiste tua en moi le citoyen et je ne pus m’empêcher de me dire tout bas: «  C’est terrible, mais c’est beau »

Louis Enault . Paris brulé par la Commune . 1871. H.Plon.Paris.

Dans ce tirage, les photographes ont joué sur les ombres. Ils ont mis l'accent sur le contraste entre les parties ensoleillées où la pierre nue se révèle dans sa dramatique explosion sous la chaleur, et les gouffres obscurs de fenêtres béantes.

L'élément d'architecture si symbolique de l'Empire, cet escalier en fer à cheval où semble résonner encore les pas de Napoleon III, vibre avec les ombres de ses rambardes ouvragées.

Une photographie au cadrage rigoureux, qui retrace le drame d'une époque disparue dans les flammes.

 
L'artiste

Lucien Hervé et Charles Périer

 

CHARLES PERIER  et LUCIEN HERVÉ sont les auteurs d'un  des premiers grands reportages photographiques de guerre sous la III ème République.

Ces deux hommes, liés par une relation amicale et par la pratique de la photographie en amateur, ont effectué une description photographique des destructions de la guerre de 1870, remarquable tant par  le choix des sujets que par la qualité artistique et technique des tirages.