Hubert de Givenchy, ou la liberté à fleur de peau.

Hubert de Givenchy vient de disparaître. Rarement grand couturier aura tant marqué le monde de l'Art.

 

Un artiste avant tout.

Pour ceux qui, il en est en encore, s’étonnent de voir la Mode traitée comme un Art à part entière, la personnalité de Hubert de Givenchy est bien faite pour les faire changer d’avis :

Pour débuter dans la mode, quelle école choisit le jeune Givenchy ?

L’Ecole des Beaux-Arts de Paris, où il acquiert ce sens du dessin qui sera l’un des éléments de sa renommée.

Pour lancer une campagne de presse lors de la création de sa maison, à qui fait-il appel ?

A Robert Doisneau, qui va livrer à cette occasion des clichés d’une créativité étonnante

Ce grand créateur restera triplement présent dans l'histoire de l'art  :

- à travers ses créations , qui magnifient une silhouette androgyne libre de ses mouvements

- au travers des photographies qui les ont immortalisées .

- par sa collection de tableaux et de sculptures, ou Braque voisinait Giacometti.

 

La liberté à fleur de peau.

Mais l’Art n’est rien si on ne le donne pas à voir.

Givenchy a été le premier à faire descendre sa mode - son Art - dans la rue. 

Sa marque de prêt à porter Givenchy Université date de 1955, il est l’un des premiers grands couturiers français à parier sur  la democratisation de ses créations.

Les robes chemises, les tailleurs courts porté par Jacky Kennedy, la petite robe noire d’Audrey Hepburn, toutes ces inventions sont de lui.

Il frappe un grand coup avec le short, décliné en tissus souple et en maille, vite suivi du combishort.

 

Givenchy et la photographie

Publiées dans Vogue ou dans l’Officiel de la Mode les photographie des créations de Givenchy ont inspiré aux photographes de mode certaines de leurs meilleures photographies.

Robert-Jean Chapuis fut l’un d’eux. Il a su magnifier la souplesse des œuvres du créateur et leur structure impeccable.

Les Atamanes, dans l’ensemble des photographies de mode de Chapuis , ont sélectionné cet ensemble Givenchy

 

                              Givenchy : short noir et bibi blanc de Robert-Jean Chapuis

Mais le fonds Chapuis n’est pas identifié en fonction des créateurs. Regardez ce petit tailleur court. Est-il de Givenchy ? Il en a toutes les apparences. Qu’en pensez-vous, internautes, historiens ou fascionistas ?

 


                                                 Pensive de Robert-Jean Chapuis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photographie de Hubert de Givenchy par Robert Doisneau©damienlibert